Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Entretien du gazon en été

En plein soleil et pendant les périodes de chaleur, le gazon a besoin de beaucoup de soins. En été, il faut prévoir des tontes adéquates et des arrosages modérés adaptés aux conditions météo. Découvrez comment bien faire passer l'été à votre gazon.

Lorsqu’un arrosage s’impose, mieux vaut le faire aux premières heures de la matinée. Cette opération est facilitée par l’utilisation d’un tourniquet arroseur ou d'un arroseur oscillant.
Lorsqu'un arrosage s'impose, mieux vaut le faire aux premières heures de la matinée. Cette opération est facilitée par l'utilisation d'un tourniquet arroseur ou d'un arroseur oscillant.

(sku) En été surtout, le gazon a besoin de soins intensifs. Car il pâtit de l'action de la chaleur, du soleil et de la sécheresse. À cela s'ajoute qu'en période de vacances, le gazon est souvent livré à lui-même. Or, il existe divers systèmes d'arrosage pour bien s'occuper de la pelouse.

Par temps de chaleur, ne pas tondre à ras

En été, la chaleur favorise fortement la croissance du gazon qui, de ce fait, a besoin d'être tondu une fois par semaine. À partir de 26 degrés toutefois, les plantes grandissent moins vite, et leur croissance est pratiquement stoppée lorsque le mercure monte à plus de 30 degrés. C'est pourquoi le gazon ne devrait jamais avoir été tondu trop court en période de grandes chaleurs et de sécheresse. Une tonte à 5 ou 6 cm est optimale. En effet, une tonte trop courte accroît d'autant l'évaporation de l'eau, ce qui assèche plus rapidement le sol. Le gazon roussit et peut être fortement abîmé.

Après les vacances, une tonte par étapes

Si vous n'avez pas tondu votre gazon durant une absence prolongée pour cause de vacances, il est conseillé de procéder par étapes pour habituer les brins d'herbe à leur hauteur d'origine. La règle générale est de ne jamais tondre les brins sur plus d'un tiers de leur hauteur. Si vous les coupez à la moitié de la hauteur, il faudra plus de temps à l'herbe pour récupérer.

Fertiliser uniquement par temps humide

Le gazon a besoin d'un apport régulier d'engrais. Cet apport se fera d'avril à mai ou jusqu'à la fin de l'été. Les apports d'engrais sont par contre déconseillés par temps de chaleur et de fort rayonnement solaire durant les mois d'été. Si un apport s'avère néanmoins nécessaire, il convient de le faire par temps humide et en respectant le dosage indiqué sur l'emballage du produit.

Éventuellement un semis de regarnissage

Suite à une canicule, une période de sécheresse ou au piétinement par les animaux domestiques, la pelouse peut présenter des zones dénudées ou jaunies. On peut procéder alors à un semis de regarnissage. À cette fin, scarifier le sol des zones touchées, semer, tasser et maintenir bien humide.

Bon arrosage du gazon

Il est important d'arroser le gazon durant les périodes de sécheresse. L'arrosage adéquat est fonction de la situation de la surface gazonnée – ensoleillée ou ombragée, surface en pente – ainsi que de la météo. Lorsqu'un arrosage s'impose, mieux vaut le faire aux premières heures de la matinée. Par temps de fort ensoleillement, l'eau s'évapore très rapidement et n'a pas le temps de progresser jusqu'aux racines. Durant l'été, il suffit d'arroser la pelouse 1 à 2 fois par semaine, en sachant toutefois que l'arrosage doit se faire en profondeur, ce qui nécessite jusqu'à 45 minutes. Un arrosage bref et quotidien en soirée n'est pas utile et favorise de surcroît l'attaque par des champignons.

Les tourniquets d'arrosage sont d'une grande utilité

On peut tout à fait arroser la pelouse à la main à l'aide d'un tuyau ou d'un arrosoir à pommeau. Cette opération est facilitée par l'utilisation d'un tourniquet arroseur ou d'un arroseur oscillant. Ce type de système est bon marché et facile à mettre en place. Une fois branché à un robinet dans la maison ou au jardin à l'aide d'un tuyau mobile, un tel système assure un arrosage uniforme. Ce type d'appareil n'est toutefois pas nécessairement économique en eau puisque celle-ci peut s'évaporer en grandes quantités ou être emportée par le vent sans arroser les surfaces prévues. Mobiles, les tourniquets d'arrosage peuvent être commandés par ordinateur.

L'arrosage automatique offre plus de confort

Les installations d'arrosage automatique sont très confortables à l'usage. L'arrosage s'effectue alors au moyen d'arroseurs escamotables qui sortent du sol. L'eau provient d'un système de tuyaux enfouis et raccordé au réseau d'eau. C'est une soupape qui commande l'arrivée d'eau. L'installation mesure l'humidité du sol et réagit en conséquence selon les réglages opérés. Les systèmes d'arrosage automatique sont économes en eau, permettent de réaliser un arrosage homogène et fonctionnent aussi en cas d'absence. Il faut savoir toutefois que l'installation est relativement complexe et onéreuse.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article