Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Greffage de ceps

Celui qui veut rapidement greffer une nouvelle sort sur un pied de vigne sain et robuste le fera de préférence avec la technique « bois sur vert » : Cette méthode de greffage procure, l'année suivante déjà, la moitié d'un rendement normal. En outre, elle est facile à pratiquer.

La méthode de greffage « bois sur vert »  procure, l'année suivante déjà, la moitié d'un rendement normal.
La méthode de greffage « bois sur vert » procure, l'année suivante déjà, la moitié d'un rendement normal.

Préparation

Le plus simple est lorsqu'une nouvelle pousse d'une année est reprise du bois du tronc. Durant l'hiver, le pied de vigne est rabattu jusqu'à son tronc. Sur les nouvelles pousses du rameau d'une année, procéder un greffage dès le printemps suivant. Celui-ci est raccourci jusqu'au rameau avec trois à quatre yeux. Les greffons peuvent être rabattus jusqu'à fin février. Les placer dans un récipient d'eau (5 cm), ou les emballer dans une feuille de plastic. Ils sont ensuite entreposés au frais, 4 – 5 °C, jusqu'au printemps. La période idéale pour le greffage se situe entre les derniers jours de mai et le 20 juin. La température est alors de 15 – 20 °C, le greffon pousse vite, sans geler ni se dessécher. Quelques jours avant la greffe, les greffons doivent être sortis de l'entrepôt frais et mis à gonfler dans un bain d'eau. Ecarter les greffons desséchés qui, par conséquent, n'ont pas de pouvoir d'absorption. Jusqu'au moment du greffage, garder le greffon gonflé à température ambiante et avec peu d'eau. Il est possible de voir maintenant quels sont les yeux de bonne qualité. Ils gonflent et deviennent laineux.

Matériel

Pour le greffage utiliser un couteau affûté (couteau à écussonner), un sécateur de vigneron, une bande de polyéthylène élastique, des pinces à linge, une chaise et les greffons prêts à l'emploi. Choisir alors trois pousses robustes par pied de vigne qui poussent en direction du lien de fil de fer. Raccourcir ces pousses de 3 – 4 cm en dessous de la troisième feuille inférieure. Ne pas enlever les feuilles.

Bois sur vert

Le greffon est tenu de la main gauche. Avec la main droite, placer le couteau d'écussonnage en dessous de l'oeil choisi. À un angle de 20 à 30 degrés, effectuer une entaille régulière et droite. Retourner ensuite le bois et effectuer une deuxième entaille pareille à la première. Il est important en l'occurrence d'effectuer une taille rectiligne propre. Il se constitue alors un coin qui doit être raccourci de 2 – 3 cm au-dessus de l'oeil. Sur le pied de vigne le rameau vert est entaillé en longueur en direction du lien de fil de fer. La profondeur de l'entaille doit correspondre à la longueur du coin. Le coin est alors inséré dans le rameau. Veiller encore à ce que l'écorce du coin en bois affleure l'écorce du rameau. Dès lors, la sève pourra s'écouler librement dans l'oeil par le chemin le plus court. Les espaces vides entravent par contre l'enracinement. Fixer le coin avec la bande de polyéthylène élastique et fermer hermétiquement. La bande doit avoir une longueur de 30 – 40 cm et constituer un bandage serré sur le point de greffage. Commencer à recouvrir depuis le bas le point de greffage, en effectuant trois tours vers le haut. Tordre légèrement la bande en cordon pour fixer le rameau pour empêcher ainsi la sève de suinter. Pour terminer, effectuer un nouveau bandage de haut en bas du point de greffage et percer la bande au bas de la dernière torsion. L'oeil et la partie supérieure ne sont pas enrobés, les entailles le sont cependant entièrement. Un mauvais bandage peut faire se relâcher la bande élastique et favoriser une pénétration d'air. La feuille située en dessous qui est fixée au bois du greffon avec une pince à linge sert à donner de l'ombrage et à améliorer le microclimat. À défaut de feuille existante, une feuille coupée peut y être fixée. Dans ce cas, il faudra compte du fait que celle-ci peut se faner et durcir. Répéter l'opération sur les pousses suivantes.

Contrôle

Lorsque les trois rameaux ont été greffés, les autres pousses vertes sont à raccourcir jusqu'à hauteur de deux à trois feuilles. Environ 20 feuilles garnissent le pied de vigne. Ainsi, toute la force s'écoule à travers les points de greffage et la nouvelle pousse peut se développer rapidement. Une semaine après le greffage, les pieds de vigne sont à contrôler. Durant la première semaine, un important flux de sève est normal. Il est absorbé par les autres feuilles. Ensuite, le flux de sève ralentit. Les feuilles de l'ancienne sorte doivent être enlevées jusqu'à celles des trois rameaux greffés. Jusqu'à ce que leurs pousses aient grandi, les pousses annexes situées en dessous des yeux écussonnés sont à éliminer une à deux fois par semaine afin que toute la force puisse s'écouler dans les points de greffage. La nouvelle sorte bourgeonne. Dès que leur réseau de sève est assez fort – les pousses ont jusqu'à 30 cm de longueur – tous les autres bourgeons ne doivent plus être enlevés, mais seulement pincés. Le pied de vigne a besoin des feuilles de l'ancienne sorte pour le maintien de l'immunisation nécessaire à sa protection hivernale. Deux à trois semaines après la greffe, le point d'écussonnage est déjà cicatrisé. En hiver, le pied de vigne est taillé et entretenu normalement. Le rendement de la nouvelle sorte peut déjà atteindre 50 – 80 %. La bande élastique ne doit être enlevée qu'en juin de l’année suivante car, durant l'hiver, elle protège contre le gel.

Informations additionnelles

Schweizer Garten (Ruth Meyer) Imprimer l'article