Utiliser les plantes protectrices contre les souris et les pucerons

Les plantes protectrices sont un moyen écologique de combattre les nuisibles. La limace, la piéride du chou, le puceron et la souris ont un point commun : ils n’aiment ni l’aneth, ni la sarriette, ni les capucines, ni les fritillaires.

Plantée en bordure de plate-bande, la marguerite éloigne les fourmis.
Plantée en bordure de plate-bande, la marguerite éloigne les fourmis.

(sku) La lutte biologique contre les nuisibles est à la fois écologique et facile à mettre en pratique dans son jardin. Il existe toute une série de plantes qui éloignent les animaux nuisibles. Certaines de ces plantes protectrices développent des feuilles hérissées ou recouvertes d’épines repoussant les animaux qui seraient tentés de les dévorer. D’autres dégagent des substances ou des arômes amers qu’évitent beaucoup de nuisibles. Les plantes protectrices agissent non seulement contre les souris mais souvent aussi contre les insectes, les nématodes et les limaces.

Des fines herbes telles que la sarriette, l’aneth, la sauge et le thym sont particulièrement efficaces dans la lutte biologique contre les ravageurs. On peut semer ou planter ces herbes aromatiques en bordures d’une dizaine de centimètres tout autour de la plate-bande. Les insectes volants ou les animaux rampants, comme p. ex. les limaces, seront repoussés par l’odeur. L’effet est renforcé si ces plantes sont de plus introduites en polyculture, entre les rangées de légumes.

Fritillaire
Fritillaire

Une plante anti-souris

Les souris importunes peuvent aussi être tenues à l’écart du jardin. La fritillaire, avec ses racines qui contiennent des substances amères, leur passe l’envie de creuser des galeries sous les plates-bandes de légumes. De plus, cette plante est très décorative avec ses fleurs colorées en début de saison. L’ail a un effet semblable.

Genêt en fleurs
Genêt en fleurs

Un parfum qui fait fuir les pucerons

Les pucerons sont également indésirables au jardin. Ils s’attaquent aux jeunes feuilles de choux et, lors d’infestation grave, les détruisent totalement. Un rameau de genêt en fleurs peut, dans ce cas, être un remède efficace. Il sera simplement coupé et déposé à côté des choux. Le parfum puissant du rameau chassera rapidement les pucerons.



Capucines
Capucines

Moins de poux grâce aux capucines

Les légumes et les baies ne sont pas les seuls à pouvoir bénéficier de l’action des plantes protectrices. Grâce aux capucines, les arbres fruitiers seront aussi protégés contre les poux. En début de saison, mettre un peu de compost au pied du tronc, puis semer les capucines. On ne sait pas exactement comment les capucines agissent contre les poux.

Plantes aux vertus protectrices

Il existe toute une série de plantes protectrices qui tiennent les animaux nuisibles éloignés du jardin. En voici quelques-unes :

  • Aneth : agit contre la piéride du chou et se plante en bordure de plate-bande. 
  • Thym : éloigne les limaces lorsqu’on le plante en bordure de plate-bande ou entre les rangées de légumes.
  • Sarriette : agit contre les pucerons qui s’attaquent aux haricots. Planter ou semer une bordure de 10 cm de large le long de la plate-bande.
  • Raifort : en bordure de plate-bande, agit contre les doryphores.
  • Fritillaire : éloigne les souris. Selon la taille de la plate-bande, planter une à deux plantes directement dans la terre.
  • Ail : agit contre les souris. Selon la taille de la plate-bande, planter une à deux plantes directement dans la terre.
  • Capucines : en tapis sous les arbres fruitiers ou en plantes individuelles entre les rangées de légumes, elles agissent contre les poux et pucerons.
  • Armoise : agit contre les puces et la piéride du chou. Planter en bordure de plate-bande.
  • Marguerite : plantée en bordure de plate-bande, éloigne les fourmis.

Informations additionnelles

Imagepoint (imagebroker.net, Gustav Miller, Creativ Studio Heinemann, McPHOTO) Imprimer l'article