Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Recueillir des graines de fleurs dans son propre jardin

Il est possible de récolter ses propres semences dans le plus petit des jardins en pots, sur le parterre d'herbes ou sur la plate-bande fleurie. Voici quelques conseils pour ne perdre aucune graine.

Graines
Selon la taille des graines, la récolte peut se révéler très simple.

Aussitôt la floraison terminée, le processus de multiplication progresse également à travers la propagation des graines. Une fois les pétales secs du souci tombés, les graines courbées deviennent visibles. Il est également possible d'observer le développement des graines chez les tournesols et de suivre leur maturation quotidienne.

Pour la production de semences, il est essentiel de laisser les inflorescences reposer le plus longtemps possible. Les capsules, les gousses ou les graines peuvent ainsi mûrir correctement et, selon l'espèce de plante, se propager grâce aux rafales de vent et aux animaux. Sur le sol fertile, les graines survivent habituellement à l'hiver et commencent à germer au printemps avec la hausse des températures et l'incidence de la lumière. Quiconque ramasse des semences intervient dans le spectacle de la nature : les graines sont récoltées juste avant de tomber d'elles-mêmes. Il vaut toujours la peine de laisser les inflorescences : si les graines ne sont pas récoltées, les oiseaux indigènes se frayeront un chemin jusqu'au précieux festin.

Récolter correctement les graines de fleurs

Selon la taille des graines, la récolte peut se révéler très simple : coupez les capitules de souci, de tagète ou de capucine séchés et complètement mûrs, et placez-les à l'envers sur une feuille de papier ou dans un sac en papier. Laissez-les reposer dans un endroit sec jusqu'à ce que les graines se détachent sur le papier ou dans le sac. Étiquetez le sac et rangez-le dans un endroit sombre et sec. Les choses se compliquent pour les fleurs très fines et petites, comme les ombelles ou les herbes telles que l'aneth et la coriandre. Un petit sac en tulle ou un bas de nylon peut alors s'avérer très utile. Avant la maturation, mettez le sac sur la fleur et attachez-le à la tige de la fleur. Les graines tomberont alors directement dans le sac. Il ne reste plus qu'à retirer les éventuels restes de fleurs ou les gousses de graines. Les semences soigneusement conservées sont capables de germer pendant trois à quatre ans.

Surprise fleurie au printemps

Les graines pousseront-elles au printemps prochain ? Il vaut la peine d'essayer. En effet, même si une seule plante vient à germer à partir d'une poignée de graines, la joie reste énorme – et pour une fois, on vous aura permis de tourner la roue du cycle naturel. De surcroît, les légumes aussi fleurissent, et dans la plupart des cas de manière plutôt décorative. Toutefois, les variétés plus récentes ne peuvent pas être multipliées par le biais des semences : leur ingénierie génétique est croisée par des insectes au moment de la fécondation et est donc perdue. Les variétés anciennes de tomates ou de concombres telles que celles de Pro Specie Rara respectent la pureté variétale et produisent la même récolte l'année suivante.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article