Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Smart gardening : le jardin passe au numérique

Jardiner avec des appareils connectés et programmables offre de nombreux avantages. Mais quelles possibilités offre le jardinage intelligent, hormis la tondeuse robotisée ou le système d'arrosage automatisé, et à partir de quand l'automatisation du jardin se révèle-t-elle vraiment utile ?

À l'instar des tondeuses robotisées, les arrosages automatiques exécutent leur tâche sur ordre ou de manière autonome.
À l'instar des tondeuses robotisées, les arrosages automatiques exécutent leur tâche sur ordre ou de manière autonome.

(stö) La numérisation touche de plus en plus tous les domaines de la vie. Outre les techniques intelligentes pour la maison, dans le domaine de la mobilité et du divertissement, un nombre croissant de travaux jardiniers sont effectués en recourant au numérique. Ces systèmes se chargent de tâches récurrentes ou pénibles de manière entièrement autonome et offrent ainsi plus de temps libre et d'indépendance aux propriétaires de jardins. Mais tous ces systèmes sont-ils vraiment utiles et qu'est-il important de prendre en compte lors de la numérisation du jardin ?

Tondeuses robotisées : de nouveaux modèles intelligents

Les meilleurs tondeuses robotisées coupent l'herbe de manière autonome et précise, et commencent même le travail de leur propre initiative lorsque la pelouse est assez haute. Il existe également des modèles qui, en cas de pluie, attendent pour tondre ou ne travaillent pas pendant les heures de repos. Les performances en pente des tondeuses robotisées se sont sensiblement améliorées au cours des dernières années, ne limitant plus leur utilisation aux surfaces planes.

La qualité de coupe exacte qui n'a pas à redouter la comparaison avec un gazon anglais est un avantage non négligeable. Par ailleurs, avec les tondeuses robotisées, les brins d'herbe sont coupés plus fréquemment qu'en cas de tonte manuelle. Ainsi, l'herbe n'a plus besoin d'être ramassée et sert – finement broyée – d'engrais. La pelouse est plus dense et prévient la prolifération des mauvaises herbes.

L'arrosage automatique de plus en plus numérisé

À l'instar des tondeuses robotisées, les arrosages automatiques exécutent leur tâche sur ordre ou de manière autonome. Il existe des solutions simples sur le marché, qui arrosent sur demande ou par programmation la pelouse ainsi que les jardins d'agrément et les potagers. Les systèmes plus complexes disposent de capteurs de sol, de pluie et de température et, si besoin, se mettent en service de manière autonome. La quantité d'eau peut être configurée selon les besoins des différentes surfaces.

Les avantages des systèmes en réseau 

L'interconnexion est également la formule magique au jardin. Il est en effet peu judicieux que la tondeuse robotisée se mette justement à travailler lorsque l'arrosage automatique fonctionne. Il existe encore peu d'applications qui harmonisent les systèmes de différents prestataires. Il vaut donc la peine d'investir dans un paquet qui permette de commander le jardin connecté de manière centrale. Les tondeuses robotisées, le système d'arrosage, le capteur d'humidité du sol ou l'éclairage du jardin travaillent ainsi main dans la main et garantissent que votre jardin est parfaitement soigné, même pendant votre absence.

Dans quelle mesure l'automatisation du jardin s'avère-t-elle utile ?

Les tâches pénibles sont assumées par les systèmes automatisés. Le jardinage intelligent implique un certain investissement initial : dans le cas des tondeuses robotisées simples, il est notamment nécessaire de délimiter la surface à tondre avec des fils. Des modèles plus sophistiqués peuvent être commandés plus aisément via GPS. La station de recharge doit être planifiée avant l'achat d'une tondeuse robotisée. L'équipement d'un jardin requiert donc plus de travail que si les systèmes et les appareils peuvent être planifiés dans un nouvel espace.  

Selon la taille de ce dernier, le jardinier amateur risque par ailleurs d'atteindre rapidement ses limites. Pour les systèmes d'arrosage, il est nécessaire d'installer des conduites dotées de gicleurs qui doivent exécuter leur tâche aussi précisément que possible. Une règle veut qu'un système d'arrosage automatisé est rentable à partir d'une surface d'environ 500 mètres carrés.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article