Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Conseils de jardinage pour personnes allergiques

Pas de panique avec le pollen : même les sujets allergiques ne doivent pas renoncer aux plaisirs du jardin. Pour autant qu’ils respectent certaines règles.

Même si le jardin fleurit superbement, il peut devenir un cauchemar pour des personnes allergiques.
Même si le jardin fleurit superbement, il peut devenir un cauchemar pour des personnes allergiques.

(mb) Le jardin a beau être des plus florissants, il peut devenir un véritable cauchemar pour les sujets allergiques. Pollen, spores et parfums de fleurs sont autant d’allergènes susceptibles de provoquer de fortes réactions. Ces substances sont absorbées soit par la peau soit par les voies respiratoires. L’allergie au pollen est la plus fréquente et provoque des troubles divers (rhume des foins, asthme). Cela n'est pas une raison pour les allergiques de renoncer au jardin. L’essentiel est de reconnaître l’origine de l’allergie et d’éviter des plantes porteuses. D’autres éléments jouent également un rôle important.

Vêtements

  • Il vaut mieux ne pas porter de vêtements en laine ou des tricots dans le jardin. Plus les habits sont moelleux, plus ils retiennent les pollens. Les tissus non salissants conviennent le mieux.
  • Un chapeau ou un foulard protège les cheveux contre les pollens.
  • Il est conseillé de porter des lunettes pour jardiner (p. ex. des lunettes de cycliste).
  • Pour une protection optimale, porter une lingette humide autour de la bouche et du nez.
  • Réserver la tenue de jardinier pour le jardin et la laver souvent.
  • Se laver les cheveux après le jardinage pour se débarrasser des pollens.
  • Si les allergènes sont absorbés par la peau, on se protègera de façon idéale avec des gants et des vêtements les plus couvrants possible.

Les bons moments

  • Le moment idéal pour le jardinage dépend du type d’allergie. Si l’air est saturé de pollens auxquels vous êtes allergique, évitez de vous rendre dans le jardin.
  • Les fraîches journées d’hiver (novembre et décembre) conviennent particulièrement bien à la taille et au bêchage des arbres et des haies, ainsi qu'à la taille des plantes vivaces fanées.
  • Bien que les plantes, selon leur type, fleurissent 24 heures sur 24, certains moments de la journée n’ont presque pas de pollen : le matin avant 8 heures, et aux alentours de midi durant les journées chaudes et sans vent.

Météo

  • Les meilleures conditions météo dépendent ici aussi du type d’allergie.
  • Les sujets allergiques devraient renoncer à tout jardinage en cas de tempête et de vent.
  • En revanche, les journées humides et sans vent se prêtent particulièrement bien au jardinage. La plupart des fleurs sont alors fermées, dégageant ainsi moins de pollen.
  • Les conditions sont idéales pour les sujets allergiques après de fortes pluies.

Travaux

  • Il faut tondre le gazon. Comme c’est une activité qui soulève des grandes quantités de pollens, de poussières et de spores de champignons, les sujets allergiques éviteront de tondre les jours secs. Mais attention : si le gazon est trop humide, l’herbe risque de bloquer la tondeuse.
  • Pour éviter que le gazon ne pousse trop vite, il vaut mieux renoncer aux engrais.
  • Il faut extirper les mauvaises herbes avant qu’elles ne fleurissent. Piocher, creuser et désherber soulève des tourbillons d’allergènes.
  • Toujours placer son compost dans un bac en plastique couvert. De nombreuses spores sont libérées lorsque l’on éparpille le compost. Alors pas touche pour les sujets allergiques!

Aménagement du jardin

  • Le gazon est un piège à pollens et à poussières. Mieux vaut le remplacer par du gravier ou des surfaces recouvertes de dalles de pierre. On peut les décorer joliment avec des plantes de rocaille.
  • Les haies protègent certes des pollens étrangers mais, quand on les taille, on libère des allergènes. On peut les remplacer par des clôtures en bois ou en treillis métallique. En les agrémentant de plantes, on redonne au jardin un certain attrait.
  • La terrasse doit être aménagée sur un emplacement abrité du vent, à proximité de la maison, et doit être bordée de plantes convenant aux sujets allergiques. Le compost doit se trouver aussi loin que possible de la terrasse.
  • Les murets de pierre sont l’élément décoratif par excellence des jardins non-allergènes. On les décore avec des plantes de rocaille, qui sont le plus souvent sans risques pour les sujets allergiques.
Informations additionnelles

ImagePoint Imprimer l'article