Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Insérer correctement du paillis dans le jardin

Une couche de paillis évite aux plates-bandes de se déshydrater. Elle maintient l'humidité du sol, protège les organismes vivants de la terre et favorise la formation d'humus.

Sur les plates-bandes de jardin et les carrés de fleurs et d’arbrisseaux, le paillis rend de bons services tout au long de l’année. Il réduit les fastidieux travaux de sarclage.
Sur les plates-bandes de jardin et les carrés de fleurs et d'arbrisseaux, le paillis rend de bons services tout au long de l'année. Il réduit les fastidieux travaux de sarclage.

(sku) Il y a de nombreuses raisons de collecter les matières organiques pour en recouvrir la terre du jardin. La couche de paillis repousse les mauvaises herbes et facilite en outre le travail de jardinage. Le paillage maintient l'humidité du sol, protège les organismes vivants de la terre, favorise la formation d'humus et améliore la structure du sol. Par ailleurs, le paillis empêche la déshydratation de la terre des plates-bandes.

Le paillis offre la possibilité d'apporter au sol un complément de substances organiques. Le matériau de paillage est placé en couche de couverture d'une épaisseur de 2 à 5 cm sur les plates-bandes. La rapidité de la transformation en humus peut varier selon les matériaux utilisés. Le paillis peut être disposé aussi bien sur des plates-bandes de légumes que sur des carrés de fleurs et d'arbrisseaux ou sur des surfaces en jachère.

Le matériau adéquat

Différents matériaux peuvent être utilisés pour le paillage. Les déchets de tailles, herbes sauvages sarclées, engrais vert de tonte, gazon séché, feuilles mortes ou copeaux de roseaux conviennent particulièrement bien. Les matériaux hachés, non ligneux, se décomposent rapidement. L'apport régulier de matières organiques entretient la fertilité du sol.

Les rognures de bois ne sont pas indiquées pour les carrés de légumes ou d'autres cultures délicates. Elles ralentissent la pousse des cultures sensibles et acidifient le sol.

Moins de sarclage grâce au paillis

Sur les plates-bandes de jardin et les carrés de fleurs et d'arbrisseaux, le paillis rend de bons services tout au long de l'année. Il réduit les fastidieux travaux de sarclage. Avant l'expansion de la couche de paillis, toutes les mauvaises herbes doivent être éliminées. Ceci vaut notamment pour les herbes sauvages persistantes.

Les quelques herbes sauvages qui, malgré tout, poussent à travers la couche de couverture, sont faciles à enlever à la main.

Pailler pour économiser l'eau

Un arrosage régulier et correctement dosé améliore la pousse des plantes du jardin. Cependant, sur un sol non recouvert, une grande part de l'eau apportée s'évapore inutilement. La couverture du sol avec du paillis réduit l'évaporation en économisant l'eau. Ceci, notamment du fait que la terre est alors moins agglutinée par l'eau de pluie. Par temps sec, les craquelures du sol seront ainsi évitées. En outre, le matériau de paillage confère au sol une consistance meuble et friable.

Réponses à d'importantes questions:

Le paillis attire-t-il les limaces?

  • Ceci est possible. En général, les limaces préfèrent cependant des végétaux morts. Avec le matériau de paillage, elles sont donc tenues à l'écart des plantes vivantes. Un paillis fait de plantes que les limaces méprisent, les éloigne totalement et protège par conséquent les plantes cultivées?

Un paillis sur les plates-bandes de jardin ne fait pas bonne impression!

  • Ceci n'est pas le cas lorsque le matériau de paillage est correctement haché et réparti régulièrement sur les plates-bandes. Sur des sols sains, la nature ne connaît en outre pas de surfaces laissées en jachère. Elle se protège contre les influences climatiques par une couverture qui empêche le rejet de nutriments et l'érosion.

Le jardin est-il engraissé unilatéralement avec le matériau de paillage ?

  • Les organismes du sol transforment le matériau de paillage en humus. Le risque d'un engraissement unilatéral est inexistant lorsqu'on utilise un matériau de paillage composite.

Le paillis entraîne-t-il des mauvaises herbes?

  • Ceci est possible. Il convient par conséquent d'utiliser pour le paillis des parties de plantes avant la formation de germes.

Des maladies peuvent-elle être transmises par les matériaux de paillage?

  • Ce risque n'existe que si des plantes malades ont été introduites dans les matériaux de paillage. En principe, le paillis protège même contre des maladies : les plantes reçoivent une dose pondérée de nutriments et d'eau, le réseau de racines est plus chaud, les plantes « se sentent plus à l'aise » et possèdent donc davantage d'anticorps. Les mycoses atteignant les plantes sur un sol non recouvert sont restreintes.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article