Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

L'entretien des biotopes au fil des saisons

Des nénuphars rose vif, des roseaux bercés au vent, des amphibiens dans l’eau : le biotope du jardin est un espace de vie captivant. Les biotopes et les étangs doivent cependant être entretenus. Voici les principaux travaux à effectuer du printemps à l’hiver.

biotopes
Les biotopes et les étangs doivent être entretenus.

(sku) Un biotope ou un étang de jardin nécessite un entretien régulier tout au long de l’année. Les plantes aquatiques et les plantes de berges doivent toujours y cohabiter dans des proportions équilibrées. Il est donc important de tailler ou de retirer en partie les plantes envahissantes et proliférantes.

Retirer les plantes arides au printemps

Les parties des plantes arides et mortes doivent être retirées au début du printemps. C’est également la période idéale pour intégrer de nouvelles plantes. À cette saison, lorsque le soleil commence à chauffer, l’eau peut devenir trouble. La cause ? Des algues microscopiques en suspension. Celles-ci prolifèrent le plus souvent lorsqu’il y a un excès de nutriments et que des déchets verts non retirés du bassin en hiver finissent par se décomposer. Ceux-ci doivent alors être enlevés. Pour lutter contre la prolifération d’algues, il est possible de recourir à des puces aquatiques ou à des têtards. Une autre solution consiste à installer des plantes aquatiques flottantes qui ombragent la surface de l’eau, comme les nénuphars, ainsi que des plantes oxygénantes (renoncule langue, potamot).

Veiller à la qualité de l’eau en été

Pendant la saison chaude, il faut particulièrement prêter attention à la qualité de l’eau. Les grands magasins spécialisés proposent des bâtonnets réactifs et d’autres instruments pour tester la qualité de l’eau. Le pH idéal se situe entre 6,5 et 8,2. Par ailleurs, la concentration en nitrates ne doit pas dépasser 50 milligrammes par litre.

Tous les bassins contiennent des algues diverses et variées. Tant que la concentration en nutriments dans l’eau est normale, celles-ci cohabitent avec les autres plantes sans poser de problème. Afin de limiter la prolifération des algues, il faut donc veiller à ce que les nutriments ne soient pas en excès. Pour ce faire, il faut retirer sans attendre les feuilles mortes et autres déchets verts et veiller à ce qu’il ne reste pas de résidus végétaux dans l’eau. Il faut aussi retirer les algues régulièrement, les ajouter au compost et éliminer la vase de temps en temps pour nettoyer le biotope.

Lorsque les feuilles tombent en automne

En automne, il est judicieux de couvrir le biotope d’un filet anti-feuilles. Celui-ci pourra être retiré une fois que la chute des feuilles sera terminée. Il faut aussi veiller à enlever les feuilles qui pourraient tomber par la suite dans le bassin, ainsi que les feuilles de nénuphar jaunies. Il n’est pas nécessaire de toucher aux joncs et roseaux sur les berges : ils embellissent le jardin lorsqu’il y a du givre.

Risque de gel en hiver

Un étang gelé offre une belle vue. Il faut cependant être prudent en hiver. En effet, si tel est le cas, la pression de la glace peut endommager le bassin. Il existe des méthodes éprouvées pour y remédier : si l’étang de jardin est de petite taille, l’une d’elle consiste à le recouvrir de sacs de jute ou de film à bulles. Cette couche de protection doit être retirée dès que le dégel est entamé. Un bloc de bois ou un fagot flottant à la surface du bassin diminuent la pression de la glace dès que l’eau commence à geler. Des balles en caoutchouc plein ou des plaques de polystyrène constituent une bonne alternative. Les plaques de polystyrène doivent toutefois être lestées afin de ne pas être soulevées par le vent.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article