Étangs de natation au jardin

Les étangs de natation, encore appelés biopools ou plans d'eau proches de l'état naturel font de plus en plus d'adeptes en Suisse.

Les étangs de natation, encore appelés biopools ou plans d'eau proches de l'état naturel font de plus en plus d'adeptes en Suisse.
Les étangs de natation, encore appelés biopools ou plans d'eau proches de l'état naturel font de plus en plus d'adeptes en Suisse.

(mas) En Allemagne et en Autriche, les étangs de natation se sont déjà bien répandus parallèlement aux piscines. Ils ont l'avantage d'être moins difficiles d'entretien et de ne pas perdre leur attrait en hiver – à l'inverse des bassins de piscine vides. Souvent, la construction d'un biopool s'impose quand une piscine atteint un âge exigeant des rénovations.

Entretien

Les étangs de natation sont séparés en une zone de baignade et une zone de régénération. Cette dernière assure l'autorégulation biologique et consiste en un étang d'épuration séparé ou en une zone à part dans le même bassin. Sur le plan de sa taille, elle doit être à peu près aussi grande que la zone de baignade. Malgré tout, le biopool ne peut pas se passer totalement d'un système de circulation de l'eau, d'un skimmer et d'un filtre. Ceci dit, les installations techniques ne demandent généralement pas d'entretien. Autrement, il convient d'observer les mêmes règles que pour un biotope normal : il faut éliminer les déchets organiques en permanence. En outre, un nettoyage réalisé par des spécialistes s'impose une à deux fois par an.

Coûts

Les biopools sont réalisés normalement avec des bâches. La bâche doit être un peu plus épaisse que celle d'un biotope normal. Afin de l'utiliser comme lieu de baignade, le biopool doit avoir une surface minimale de 30 m2 et une profondeur atteignant deux mètres aux endroits baignades. Les coûts de réalisation sont proportionnels à l'importance des travaux. Les prix pour la réalisation d'un biopool par des spécialistes commencent à 60 000 francs.

Durée de vie

La sorte et la qualité de la bâche sont décisives pour la durée de vie. Des films en PE peuvent être endommagés au bout de 5 ans, le film en PVC tient entre 10 à 50 ans, alors que le caoutchouc tient plus de 40 ans.

La piscine naturelle

Informations additionnelles

BioTeich AG Imprimer l'article