Marjolaine

La marjolaine est une plante annuelle de la famille des lamiacées. Elle est utilisée aussi bien en cuisine, comme épice, que comme plante officinale à usages multiples. En mai, la marjolaine peut être semée en pleine terre.

Marjolaine
Marjolaine

(sku) La marjolaine est originaire du sud de l’Europe et de l’Afrique du nord. En Europe centrale, cette plante aromatique n’apparaît pratiquement que dans les jardins. La marjolaine de jardin que nous rencontrons chez nous est uniquement annuelle et ne supporte pas l’hiver. La marjolaine appartient à la famille des lamiacées, qui comprend aussi le thym, la sauge et surtout l’origan qui est son frère direct. A l’instar de sa famille, la marjolaine dégage un parfum soutenu d’huiles essentielles.

Epice à usages divers

La marjolaine est avant tout utilisée comme épice dans la cuisine relevée. Elle aide alors à la digestion des mets lourds et fortifie les organes digestifs. La marjolaine convient particulièrement pour épicer les saucisses car elle soutient leur goût relevé. Par ailleurs, elle est très appréciée avec les haricots blancs, les soupes, les sauces, les pizzas, les viandes et les salades.

On sème de préférence la marjolaine en mai, directement en pleine terre. Etant donné que les semences préfèrent des températures douces, il est recommandé de ne pas les mettre en terre plus tôt. Le plus simple est de disposer les semences en rangées. Après l’ensemencement, les semis doivent être légèrement recouverts de terre humide mais pas trop mouillée. Une toison de couverture favorise la germination des semences et les protège des oiseaux. Au bout de 15 à 20 jours, les premiers plants de marjolaine germent. Les premières pousses ont un besoin constant d’eau mais pas d’une humidité exagérée qui pourrait faire moisir les racines.

La marjolaine pousse de préférence dans un endroit ensoleillé et protégé du vent.

Récolte

La marjolaine doit être récoltée de préférence avant sa floraison. C’est à ce moment que sa teneur en huiles essentielles est la plus élevée. Il convient de la cueillir le matin ou en fin d’après-midi. Les plantes ne doivent alors pas être coupées à ras du sol; leur repousse est ainsi facilitée et permet une nouvelle récolte.

Conservation

Pour sa conservation, la marjolaine peut très bien être séchée. A cet effet, les plants peuvent être mis en gerbes et suspendus. Sitôt que les feuilles sont sèches, on les sépare de leurs tiges et on les conditionne dans des récipients bien fermés. Dans de bonnes conditions, la marjolaine séchée se conserve durant plusieurs années.

Propriétés

En médecine douce, la marjolaine est appréciée comme antispasmodique, mucolytique et comme calmant pour les nerfs. Préparée en tisane, elle soulage dans les cas de refroidissements et de bronchite. En cosmétique, la plante est utilisée pour les soins des peaux grasses et présentant des impuretés. Par ailleurs, elle renforce les menstruations et aide en cas de ballonnements, de manque d’appétit et de crampes d’estomac. On a également recours à la marjolaine contre le mal de mer et le mal du voyage.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article