Cultiver soi-même des champignons

A l'arrivée de la saison froide, lorsque plus rien ne pousse dans le jardin, c'est dans la cave que des champignons frais poussent le mieux. Il existe diverses possibilités de cultiver des champignons à domicile. Nous vous disons quelles sont ces possibilités et ce dont il faut tenir compte lors de la culture de champignons chez soi.

05_gemuese_champignons_1_quer

(ted) Des champignons frais de sa propre culture ne son pas seulement un sain enrichissement de la carte de menu. Cette culture inhabituelle procure également du plaisir. Lorsqu'au jardin, les travaux marquent un temps d'arrêt, il est possible de cultiver des champignons sans grands frais. Le champignon de Paris est l'une des premières espèces cultivées dans une large mesure sous nos latitudes. Entre temps, l'assortiment de cultures de champignons à domicile s'est étendu. Hormis les champignons de Paris, on cultive aussi des sortes comestibles appréciées telles que, par exemple, les shiitakes, pleurotes érigés, pleurotes en huître, pleurotes du panicaut, morilles, champignons de souches et bien d'autres encore. Cultivés correctement, les champignons promettent des récoltes généreuses.

Des champignons sur de la paille ou du bois

Il est possible de cultiver des champignons sur de la paille ou sur du bois. Pour ce faire, il faut inoculer la paille ou les bûches de bois, préalablement bien mouillées, avec du grain colonisé par le mycélium. En milieu approprié, humide et plutôt frais (par exemple en cave), et compte tenu des instructions de culture, les balles de paille ou les bûches de bois seront envahies par un réseau de mycélium au bout de quelques semaines déjà. Sur la paille, après quelques semaines supplémentaires, on pourra récolter des champignons durant 3 à 4 mois. Sur le bois, il faudra patienter encore quelque temps : les premières récoltes peuvent s'effectuer après 5 à 18 mois. Cette attente peut cependant durer pendant 4 à 5 ans. Différentes sortes de bois sont à employer selon les variétés de champignons.

Il est important que les instructions de culture soient observées strictement. Il existe en outre différentes méthodes d'inoculation qui exigent certaines connaissances et qui ne réussissent que si les instructions de culture ont été suivies correctement.

A la Haute école de Wädenswil, sont organisés des cours de culture de champignons et des workshops où l'on peut apprendre les méthodes de culture de champignons et d'inoculation.

Culture sur substrat de champignons

Une méthode plus simple consiste dans la culture sur un terreau de champignons ou un mélange de substrat que l'on trouve dans le commerce, de préférence dans un sac en plastic. Ce substrat est inoculé avec du mycélium et le sac en plastic se place dans la cave. Pour activer la pousse, le sac en plastic doit être ouvert en haut ou entaillé sur les côtés et le terreau doit être légèrement imbibé d'eau. Selon la température de la cave, les premiers champignons apparaissent déjà après quelques semaines. Dans un laps de temps d'environ 4 mois, on peut effectuer 3 à 4 récoltes.

On peut obtenir le substrat et le mycélium auprès de cultivateurs de champignons, mais aussi auprès de divers centres de jardinage et de grands horticulteurs. Cependant, il y a lieu, en l'occurrence, d'utiliser des substrats correspondant aux différentes sortes de champignons. Dans le commerce, on trouve également des sets de culture prêts à l'emploi ou des ballots de culture déjà inoculés. Ceux-ci sont à humidifier et à entreposer conformément aux instructions de culture.

Utiliser à l'état frais

Les champignons récoltés doivent être utilisés dans leur meilleur état de fraîcheur et, si nécessaire, être brièvement rincés à l'eau courante. Après la récolte, les champignons peuvent encore être conservés durant quelques jours en réfrigérateur, mais pas dans un emballage en plastic. Pour les stocker, des boîtes en carton ou des sachets en papier sont recommandés.

Les champignons sont pauvres en calories et contiennent, hormis les protéines, du fer, du calcium et des vitamines B, D, E et K. On peut les utiliser de diverses manières : les consommer crus en salades, pour parfumer des potages et des sauces, les cuire, les étuver ou les griller.

Conservation des champignons

Pour conserver les champignons, on peut les sécher ou les congeler. Certains champignons comestibles peuvent se conserver par stérilisation ou au vinaigre. Les morilles et les bolets dégagent le plus d’arôme lorsqu'ils sont séchés.

ImagePoint Imprimer l'article