Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Planter du salsifis noir

Le salsifis noir ou scorsonère est une plante potagère particulièrement indiquée pour les personnes souffrant de diabète ou de maladies gastriques. Au jardin, cette « asperge d'hiver » se développe dans un sol profond et aéré.

Le salsifis noir contient de l'inuline, un hydrate de carbone qui est aussi indiqué dans le cadre d'un régime pour diabétique.
Le salsifis noir contient de l'inuline, un hydrate de carbone qui est aussi indiqué dans le cadre d'un régime pour diabétique.

(sku) Le salsifis noir est originaire du sud de l'Europe où cette plante potagère est cultivée de manière pérenne. Caractéristique, sa longue racine pivotante noire et charnue le distingue sans le moindre doute des raves. Le salsifis n'a fait son apparition dans les jardins qu'à partir du 19e siècle. Il contient de l'inuline, un hydrate de carbone qui peut aussi être consommé par des diabétiques. Ce légume est également indiqué dans le cadre d'un régime pour les personnes souffrant de maladies gastriques.

Ne pas utiliser d'engrais

Au jardin, la scorsonère se développe le mieux dans un sol profond et aéré. L'emploi d'engrais tels que le fumier n'est pas recommandé car il stimule la ramification. Sinon, ce légume n'a pas d'exigences particulières quant à son emplacement. Il supporte même la mi-ombre sans problème.

Les salsifis sont semés au mois de mars. Les graines sont déposées à env. 2 cm de profondeur dans le sol ; les lignes sont séparées d'env. 30 centimètres. Lorsque les plantes se sont développées, la culture doit être soigneusement binée afin d'éviter, dans la mesure du possible, l'apparition de mauvaises herbes. En plein été, arroser les plantes régulièrement.

Récolte en automne

Dès la floraison, enlever les inflorescences de la plante afin de favoriser la croissance de la racine pivotante. Le temps de la récolte arrive après env. 180 jours de culture. Dès le mois d'octobre, les feuilles commencent à se faner et les racines peuvent être récoltées. Comme elles sont cassantes, le mieux est de les soulever avec précaution à l'aide d'une fourche à bêcher.

Pour prévenir les risques d'attaque par le nématode des racines, les salsifis noirs ne devraient pas être cultivés près des tomates ou des carottes. En revanche, ils se développeront bien à côté des haricots, des oignons, de la salade et des différentes variétés de choux.

Ce légume peut se conserver dans une caisse à fruits protégée par un sac plastique. Les salsifis seront recouverts de manière alternée d'une fine couche de tourbe et stockés dans une cave fraîche. Seules les racines non abîmées seront conservées, car si elles sont blessées, elles pourrissent rapidement.

Conseil

Les salsifis noirs contiennent un liquide laiteux blanc jaune avec une faible teneur en caoutchouc. Ce jus peut provoquer des taches brunes et tenaces sur la peau. C'est pourquoi il est recommandé de peler ces racines sous l'eau courante.

Informations additionnelles

ImagePoint (Creativ Studio Heinemann) Imprimer l'article