Broméliacées

Avec leurs couleurs de perroquets, les broméliacées égayent les intérieurs. Vriesea splendens, Aechmea fasciata et Billbergia nutans (avoine espagnole) sont des noms qui évoquent une grande variété d'inflorescences.

Broméliacée
Broméliacée

En général, les broméliacées finissent leur croissance en formant une inflorescence terminale. Entre leur plantation et l'épanouissement complet des fleurs individuelles, il faut des semaines voire plus d'une année, dans le cas de l'espèce Aechmea sphaerocephala.

La prédominance des couleurs criardes rappelant celles des perroquets, c'est-à-dire la combinaison de couleurs contrastées comme le rouge, le jaune et le bleu violacé, et surtout le rouge lumineux des différentes bractées signale qu'un grand nombre de broméliacées sont des plantes à pollinisation ornithogame. En tant que couleur complémentaire, le rouge vif se détache du cadre verdoyant, mais c'est aussi une couleur à laquelle les yeux des oiseaux sont particulièrement sensibles. On reconnaît les fleurs visitées par les oiseaux au fait que leur corolle possède un tube floral relativement long d’où se détachent les étamines, le style et les stigmates.

Chauves-souris et colibris

Alors que les stratégies d'attraction des pollinisateurs pour les fleurs d'orchidées sont déjà bien connues, celles des broméliacées ne sont pas encore complètement étudiées. Contrairement aux bractées, les fleurs à proprement parler ont une très courte durée de vie. Leur durée de floraison varie entre quelques heures et plusieurs jours.

De manière générale, les broméliacées sont des plantes à floraison diurne et ne dégagent absolument pas d'odeur. Les inflorescences d'un rouge vif exercent un attrait magique sur les colibris. En venant aspirer le nectar de leur long bec, au cœur des fleurs, ces petits oiseaux pollinisent les plantes.

Par contre, les variétés de vriéséa telles que V. fenestralis ou V. gigantea sont indiscutablement à floraison nocturne. Leurs fleurs commencent à s'ouvrir en fin de journée, parfois même seulement la nuit, et se referment déjà le lendemain matin. L'odeur particulière qu'elles dégagent pendant leur floraison indique que la pollinisation est assurée par des papillons de nuit et des chauves-souris. Lorsqu'elles visitent les fleurs de nuit, les grandes chauves-souris à longue langue du nouveau monde et les roussettes s'orientent principalement à l'odeur.

Informations additionnelles

ImagePoint (Franz Berger) Imprimer l'article