Bien prendre soin des cactus

Les cactus sont faciles d'entretien et très appréciés de par la grande variété de leurs formes exotiques. Ayant un grand besoin de lumière, leur croissance est au top à proximité immédiate de la fenêtre. Durant l'été, les cactus peuvent être placés à l'extérieur, dans un endroit exposé au soleil et protégé de la pluie.

Les cactus sont faciles d’entretien et très appréciés de par la grande variété de leurs formes exotiques.
Les cactus sont faciles d'entretien et très appréciés de par la grande variété de leurs formes exotiques.

(sku) La famille des Cactaceae, on parle aussi de cactées, englobe plus de 2000 espèces. Apparus il y a des millions d'années au cours de l'ère tertiaire, les cactus n'existaient à l'origine que sur le continent américain, du Canada jusqu'en Patagonie. Certaines espèces ont cependant été exportées et sont maintenant endémiques dans d'autres lieux. 

Les cactées sont des plantes succulentes, ce qui signifie qu'elles portent des réserves de suc dans leur tige ou dans leurs feuilles. Ces réserves leur permettent de survivre lors d'importantes sécheresses.

Arrosage

Les cactus n'en ont pas moins besoin d'un apport régulier d'eau. Pour s'en faire une idée précise, il faut en été prévoir un arrosage par semaine et, en hiver, un par mois. L'idéal, c'est de leur accorder un bain. La motte de terre peut ainsi s'imprégner d'eau durant quelques minutes. Ce que les cactus ne supportent pas par contre, c'est une eau stagnante. En cas d'incertitude, mieux vaut donc espacer les arrosages que d'en faire trop.

Engrais

Comme la croissance des cactus est modérée et qu'ils séjournent souvent durant de longues années dans un pot avec la même terre, ils se satisfont d'un apport modéré d'engrais. L'engrais horticole normal est riche en azote et n'est de ce fait que partiellement approprié aux cactus. L'engrais pour cactus doit être riche en phosphore et en potassium, les apports en eau d'arrosage devant être espacés d'un mois d'avril en septembre. Prudence toutefois : ne pas apporter d'engrais lorsque les mottes de racines sont complètement asséchées.

Rempotage

Les cactus n'ont pas besoin d'être régulièrement rempotés. Un rempotage tous les trois à quatre ans est amplement suffisant. La meilleure période pour cette opération s'étend de mars au début de l'été. À cette fin, utiliser des pots qui ne sont pas beaucoup plus grands et choisir comme substrat un terreau à cactus. Afin de se protéger des piquants durant le rempotage, emmailloter la plante d'une étoffe ou d'un torchon épais.

Multiplication

Les succulentes ont divers modes de multiplication : semences, bouturage ou rejets. Pour leur multiplication, on choisira de préférence la saison chaude.

Les nuisibles

Du fait de leur structure, les cactus ne sont pas souvent la proie des nuisibles. Ils ont pour ennemis les cochenilles communes et les cochenilles farineuses. Elles aspirent les sucs des plantes, les traces de leur passage étant constituées de miellat. Des cotons-tiges imprégnés de savon noir font l'affaire pour enlever le miellat.

Hivernage

Pour l'hivernage des cactus, on choisira de préférence un emplacement clair et frais, dont l'hygrométrie n'est pas trop élevée. Par exemple une pièce peu chauffée ou la cage d'escalier. Pour ce qui est de la température, l'idéal se situe entre 10 et 14 degrés. De nombreuses espèces de cactus supportent aussi sans renâcler des températures comprises entre 4 et 8 degrés. 

DIY : plantes succulentes en pots 

Sortes de cactus aux nombreux adeptes

Opuntias
Opuntias

Les Opuntias

L'Opuntia polyacantha aux magnifiques fleurs jaunes, avec un centre brun orange, est plus ou moins rustique chez nous. Comme tous les Opuntia, ce cactus se plaît dans un terrain rocailleux, chaud, sec et avec un maximum d'ensoleillement. La floraison se produit généralement en juin / juillet, à 20 cm de hauteur environ. Ses plus proches parents sont l'Opuntia humifusa, l'Opuntia phaeacantha et l'Opuntia rhodantha. Il est vrai que ces cactus, parfois appelés raquettes ou nopals, ont un gros défaut : ils piquent, et certaines personnes y sont allergiques

Delosperma
Delosperma

Les Delosperma

Le Delosperma est un exemple typique de plantes poussant dans nos contrées. Les magnifiques fleurs carmin de l'espèce cooperi enchanteront votre rocaille pendant tout l'été. Petit défaut : il faut prévoir un endroit abrité ou une protection hivernale. Ces cactus qui ne passent pas inaperçu sont faciles à multiplier. Le Delosperma nubigenum ou lineare résiste bien à l'hiver sous nos latitudes.

Sempervivum
Sempervivum

Les Sempervivum

Les Sempervivum méritent tous notre attention, qu'il s'agisse d'espèces botaniques comme le Sempervivum arachnoideum ou le S. tectorum, que l'on trouve même à très haute altitude, ou bien d'hybrides assez sophistiqués. Il faut savoir que la rosette et la fleur faneront en même temps. Mais les nombreuses jeunes rosettes se développant autour assurent une belle pérennité. On trouve aussi des Sempervivum presque sans terre, posés sur un pilier ou un mur en pierre, résistant depuis de nombreuses années aux caprices de la météo. 

Sedum
Sedum

Les Sedum

Le Sedum fosterianum, à fleurs jaunes et aux feuilles en aiguilles de sapin glauques, ou le Sedum oreganum, avec ses belles feuilles charnues, ou encore le Sedum ternatum dont le feuillage est classique avec de véritables fleurs blanches sont des hybrides moins répandus. Pour une rocaille, on pensera au Sedum spathulifolium, dont la rosette de feuilles est rouge à l'extérieur et grise au centre, ou à la variété « Capa Blanca », à rosette grise. Les Sedum cauticolum « Lidakense » ont de belles feuilles bleutées et des fleurs rouges, et le S. anacampseros des feuilles bleutées et des fleurs roses. Ils sont parfois utilisés en caisses ou bacs. Leur floraison est automnale.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article