Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Fougères et graminées dans le jardin

Les fougères et graminées font partie des plus anciennes plantes du monde. Leur verdure ne diffuse pas seulement le calme, ces plantes sont en outre peu exigeantes. Les fougères aiment l'ombre, les graminées le soleil. C'est précisément en automne que les fougères et graminées sont un plaisir pour les yeux dans presque chaque jardin.

Pratiquement toutes les variétés de fougères sont issues de la forêt et font partie des plus anciennes plantes de la terre.
Pratiquement toutes les variétés de fougères sont issues de la forêt et font partie des plus anciennes plantes de la terre.

(sku) Les fougères sauvages sont associées à la forêt. Pratiquement toutes les variétés de fougères sont originaires de la forêt et font partie des plus anciennes plantes de la terre. Dans le monde, nous connaissons environ 10'000 sortes de fougères dont la plupart habitent sous les tropiques. Environ 50 sortes seulement prospèrent sous nos latitudes.

Parmi celles-ci on connaît la fougère mâle (Dryopteris filix-mas). Les sortes de dryoptéris sont connues pour être faciles à cultiver. Elles préfèrent des sols légèrement acides, humides, mais sans eau stagnante. La fougère mâle pousse le mieux sur un mélange d'humus et de terre végétale, à un endroit mi-ombragé à ombragé.

L'adiante cheveux de Vénus (Adiantum)
L'adiante cheveux de Vénus (Adiantum)

L'adiante cheveux de Vénus (Adiantum) a un aspect particulier. Ses tiges noires contrastent avec le vert de son plumeau. L'adiante est verte tout l'été et pousse sur un sol à humus frais, en milieu mi-ombragé à ombragé.

Le capillaire des murailles (Asplenium) est unique en son genre. Cette fougère pousse dans les forêts de montagne et affectionne les sols calcaires. Son plumeau est brillant et de couleur d'un vert foncé.

L'osmonde royale (Osmunda) est la plus grande des fougères indigènes. Un sol acide un peu marécageux est idéal pour cette fougère verte durant tout l'été.

Le polysrichum est particulièrement résistant à la sécheresse. Cette fougère persistante se complait dans les forêts de montagne. Elle pousse dans des milieux mi-ombragés à ombragés.

La fougère plume d'autruche (Matteuccia) est verte tout l'été et forme des rameaux couvrant de larges surfaces. Elle ne devrait être plantée qu'en combinaison avec des plantes à forte croissance.

Lorsque les fougères fraîchement plantées se sont habituées à leur nouveau milieu, leu arrosage n'est nécessaire qu'en cas de longues périodes de sécheresse et de chaleur. En début d'automne, les fougères peuvent se reproduire par division. Lors de la division, les plumeaux de la fougère doivent rester sur place. Ceci vaut également pour l'entretien durant l'automne. Dès l'arrivée de gels intenses, les plumeaux se fanent et deviennent brunâtres. Les fanes des plumeaux constituent une protection idéale pour l'hiver. Il convient donc de ne débarrasser les fanes qu'au printemps.

Graminées décoratives

Les graminées font également partie des plus anciennes plantes de la terre. Les graminées décoratives n'ont cependant trouvé place dans nos jardins qu'au 20ème siècle. De nombreuses sortes peuvent s'intégrer dans des plantations mixtes. Elles constituent une aire de tranquillité et peuvent être plantées par couleurs qui se contrastent. A ce jour, l'assortiment comprend plus de 200 espèces et formes.

La brize (Briza) pare les aires de tons violacés. Elle affectionne les prés secs et maigres, en milieu ensoleillé.

La laîche (Carex) compte parmi les plus belles graminées persistantes. Avec ses feuilles à rayures dorées, elle constitue des aires robustes. La laîche aime les sols humides.

L'herbe de la pampa peut atteindre jusqu'à 2 m de hauteur.
L'herbe de la pampa peut atteindre jusqu'à 2 m de hauteur.

L'herbe de la pampa (Cortaderia) pousse de préférence sur un sol riche et sec. Elle peut atteindre une hauteur de 2 m. En milieu rude, les huppes peuvent être liées entre elles en fin d'automne.

La fétuque (Festuca) se complait dans des sols secs et plutôt maigres. Plantée en touffes aérées, elle produit ses meilleurs effets.

Le jonc épars (Juncus) est à l'aise dans les milieux humides. Il supporte même les eaux stagnantes en milieu mi-ombragé à ombragé.

Un milieu ensoleillé est nécessaire à l'herbe aux écouvillons (Pennisetum). Elle ne supporte pas les milieux marécageux et pousse sur un sol riche en humus.

Les graminées décoratives demandent peu de soins. En règle générale, les graminées vivaces ne doivent pas être rabattues en automne étant donné que les inflorescences sont encore très charmantes à regarder en hiver. En outre, elles protègent les racines du gel. En début de printemps, les plantes doivent cependant être fortement rabattues.

Informations additionnelles

ImagePoint (Dr. h.c. Walter Meli, Ernst Fretz) et istockphoto Imprimer l'article