Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Cultiver la lavande

Découvrez comment la lavande peut bien prospérer, aussi dans des pays nordiques.

Avec la lavande, nous apportons une touche de joie de vivre méditerranéenne dans notre jardin.
Avec la lavande, nous apportons une touche de joie de vivre méditerranéenne dans notre jardin.

Les couleurs et les senteurs de lavande sont pleines d'associations : elles réveillent en nous des souvenirs de chaleur étincelante, de joie de vivre estivale et de champs provençaux émaillés de violet. Sous nos latitudes, la lavande est devenue une plante de jardin et de balcon appréciée et d'entretien facile.

Du point de vue botanique, cette plante n'est pas un arbuste mais un petit buisson. La lavande peut donc hiverner en surface avec des pousses, en partie de bois et en partie d'épis d'un vert persistant. Celles-ci donnent une structure au jardin, même durant les mois froids et secs.

Comment puis-je prendre bien soin de ma lavande ?

Planter la lavande

La lavande à besoin d'un emplacement chaud, en plein soleil, et d'un sol perméable, calcaire et pauvre en nutriments. La plante croît également sur un sol rocheux. La plante méditerranéenne n'aime pas des sols argileux ou acides. Des sols lourds devraient préalablement être enrichis avec du sable, et des sols acides, avec de la poudre de roche. Outre le choix de la sorte, la résistance à l'hiver dépend fortement de l'emplacement. La lavande peut également être cultivée sans problème dans des récipients contenant au minimum 5 litres de terre ou dans de grands bacs de balcons. Une transplantation annuelle dans un plus grand contenant est judicieuse. Le maintien dans le pot nécessite en outre un arrosage plus fréquent. Il faut éviter toute stagnation de l’eau, aussi bien dans le jardin que dans le pot.

L'adjonction dans Ie jardin de compost annuel de 1 à 2 cm au printemps suffit pour toute l'année. Dans le cas de lavande en pot, un apport d'engrais au printemps et un apport en été suffisent. 

Tailler la lavande

Ce qui réussit le mieux à la lavande, c'est de la tailler deux fois par an. On la rabat fortement – aux deux-tiers environ – au printemps. Le bon moment pour la taille, c'est lorsque les périodes de gel de plusieurs jours ne sont plus d'actualité. Quelques précautions sont toutefois nécessaires pour la taille au printemps. En rabattant trop les touffes, on risque en effet de nuire à la plante. Les jeunes pousses ne doivent jamais être complètement rabattues car les vieilles pousses ligneuses sont récalcitrantes pour former des bourgeons. On prendra soin aussi d'enlever les parties sèches et mortes.

La deuxième taille se fait directement après la floraison. Toutes les tiges sont rabattues d'un tiers, ce qui permet de se débarrasser des pousses florales fanées. Il convient de ne pas attendre plus longtemps que le mois d'août pour rabattre les nouvelles tiges. Celles-ci sont en effet tellement faibles que leur protection en hiver ne peut être assurée, ce qui a pour conséquence que le froid les réduit facilement par le gel. Si l'on a oublié de tailler les lavandes au début de l'automne, il vaut mieux différer cette opération jusqu'au printemps suivant.

On constatera que les plantes de lavande vieillissantes et ligneuses sont souvent difficilement récupérables. On peut y arriver éventuellement, mais il faut trouver le bon moment pour la taille. La meilleure période pour tailler les vieilles tiges ligneuses de la lavande se situe au mois d'avril ou de mai.

La lavande fleurit de juin à août. Pour ceux qui désirent récolter les fleurs, il faut couper environ 10 cm sous l’inflorescence. Lorsque l’on coupe les tiges de fleurs avant qu’elles ne forment des graines, la plante est stimulée et fleurit une seconde fois.

Combinaisons de lavande

À l'état naturel, la lavande pousse sur les coteaux ensoleillés de l'ouest méditerranéen. Le cas échéant, elle peut aussi s'associer à merveille avec la santoline, le thym, l'ysopet et la sauge dans le propre jardin. Les gypsophiles, herbe-à-chats, sauge blanche des bois et compagnon rouge peuvent également être considérées comme plantes partenaires. En outre, les lamiacées violettes conviennent à merveille comme haie de senteurs pour l'entourage de massifs d'herbettes. L'association avec des géraniums, anthémis des teinturiers, asters à feuilles d'osyris, sauges de Jérusalem, orpins, origans et stipe pennée affirme l'impression de nature. 

Multiplier la lavande

Boutures

Le bouturage est une des techniques de multiplication. Les boutures sont prélevées en les coupant de préférence en été sur des tiges mi-ligneuses. Les parties ligneuses ne se prêtent pas au bouturage. Les boutures ont également de bonnes chances de prendre lorsqu'elles ne sont pas coupées mais prélevées par arrachage. Les tiges devraient être longues de 10 cm environ. Avant le bouturage, il convient d'enlever les feuilles basses. Pour un bon enracinement, on plantera les boutures dans de petits pots placés de préférence dans un emplacement protégé. Les premières racines se forment après six à huit semaines environ. Dès que les racines sont bien développées, on peut repiquer les plants à l'extérieur ou dans des pots plus grands.

Semis

De nombreuses espèces de lavande peuvent aussi être multipliées par graines. On peut se les procurer au rayon graines d'un magasin de jardinage. Le printemps est la meilleure saison pour le semis. On utilisera des terrines à fond plat et remplies d'un terreau adéquat. Après le semis, recouvrir les graines d'un peu de terre. Lorsque les conditions sont idéales, la germination prend environ deux semaines, autrement il faut compter jusqu'à un mois. Une fois que les plantules sont suffisamment grandes, on les transplante individuellement dans de petits pots où elles poursuivent leur croissance jusqu'à obtention d’un bon enracinement. C'est alors qu'on les repique à l'extérieur.

Marcottage

La multiplication par marcottage est une opération facile. A cette fin, on prend une longue tige de lavande en forme de U, que l'on enfouit dans un sillon préalablement creusé et que l'on fixe avec un fil de fer. A l'endroit où la tige touche le sol, on enlève les feuilles. Pour terminer, le sillon est recouvert de terre. Cette méthode de multiplication s'utilise également au printemps. Dès que la marcotte a formé des racines, on la sèvre de la plante mère à l'aide d'un couteau et on la transplante.

La division

Simple aussi pour la multiplication, la division. D'abord on déterre délicatement les plants. Un plant est la plupart du temps divisé en deux au niveau des racines. Pour cette opération, on utilisera de préférence une fourche ou une bêche. Les parties divisées doivent être replantées au plus vite et être abondamment arrosées. Les plantes qui poussent en pots peuvent elles aussi être divisées. Le meilleur moment pour la division se situe au début du printemps ou en automne.

Bien faire passer l'hiver à la lavande

Bien qu'il s'agisse d'une plante méditerranéenne, la lavande se porte très bien dans les climats des pays de l'Europe centrale. Grosso modo, la plante ne craint pas l'hiver. Plus précisément, la résistance au froid de la lavande dépend surtout de l'espèce, mais aussi de son emplacement. Alors que certaines plantes traversent les rigueurs de l'hiver pratiquement sans protection aucune, d'autres nécessitent des mesures de protection supplémentaires ou doivent même hiverner à l'intérieur.

Parmi les espèces de lavande qui ne craignent pas l'hiver, on compte entre autre la Lavandula angustifolia et la Lavandula latifolia. La lavande à toupet résiste moins bien à l'hiver, de même que la Lavandula intermedia et la lavande arabe aux variétés sensibles.

Pour la lavande qui passe l'hiver au jardin, il convient de rabattre la plante après la floraison. Le rabattage doit s'effectuer à temps. La lavande qui résiste à l'hiver peut tout aussi bien être rabattue au début du printemps. Elle n'a pas vraiment besoin d'être protégée contre l'hiver. Lorsque le risque de gel est élevé, on assure une bonne protection avec du feutre ou des branchages de sapin. Par période de sécheresse, en hiver aussi, les plantes doivent être arrosées (avec modération) pour empêcher qu'elles ne sèchent.

Faire hiverner la lavande en pots

En pots ou dans d'autres récipients, les plantes de lavande passent bien l'hiver lorsqu'elles sont placées dans un endroit ensoleillé, sec et à l'abri du gel. La lavande n'apprécie pas du tout de passer l'hiver dans des locaux sombres et humides. Ce qui lui convient bien par contre, c'est une véranda à l’abri du gel ou une cage d'escalier fraîche et bien claire.

Si on ne dispose pas de locaux adéquats, on place les récipients directement contre un mur de la maison exposé au soleil et à l'abri du vent. En guise de protection contre le gel par le sol, on placera sous le pot une natte d'isolation ou une plaque Sagex. On peut en plus protéger le pot et la plante avec de la toile de feutre. Les plantes de lavande en pots ont besoin d'eau en hiver aussi. En veillant toutefois à ne pas arroser régulièrement mais uniquement lorsque la motte de racines est vraiment sèche.

Sortes de lavandes appréciées 

Il existe beaucoup d'espèces et de variétés de lavande. Elles se distinguent par la couleur et la hauteur des fleurs, la forme des feuilles et leur résistance au gel. Ci-après, une sélection des sortes les plus appréciées.

Lavandula angustifolia
Lavandula angustifolia

La Lavandula angustifolia correspond à la lavande vraie. Elle développe des fleurs d'un violet foncé qui s'épanouissent dès le mois de juin. Elle ne craint pas l'hiver et atteint une hauteur de 50 à 70 cm. Cette variété s'accommode aussi d'un sol pauvre en nutriments. La vraie lavande (L. angustifolia) et ses variétés font partie des types de lavande supportant bien l'hiver.

Lavandula angustifolia Hidcote Blue
Lavandula angustifolia Hidcote Blue

La Lavandula angustifolia Hidcote Blue est une lavande de jardin qui a été cultivée en Angleterre. Ses fleurs d'un violet foncé en font une très belle espèce de lavande. Elle est compacte. La hauteur de la plante peut atteindre 70 cm.

Lavandula angustifolia Blue Rider
Lavandula angustifolia Blue Rider

La Lavandula angustifolia Blue Rider développe des fleurs bleues et croît jusqu'à une hauteur de 40 cm. Cette espèce de lavande de jardin n'est pas exigeante ; elle connaît une croissance compacte et fleurit précocement.

Lavandula angustifolia Ellagance Snow
Lavandula angustifolia Ellagance Snow

La Lavandula angustifolia Ellagance Snow a une floraison très précoce. Dans un jardin, ses fleurs blanches attirent tous les regards. La plante se ramifie très bien et passe pour une spécialité.

Lavandula latifolia
Lavandula latifolia

La Lavandula latifolia est aussi appelée lavande aspic. L'arbrisseau aux feuilles larges et aromatiques atteint une hauteur de 80 cm et ses fleurs sont gris-bleu. La plante se distingue également par ses tiges de fleurs ramifiées. Son parfum est plus discret que celui de la lavande vraie. La lavande aspic résiste moyennement à l'hiver.

Lavandula intermedia
Lavandula intermedia

La Lavandula intermedia est un hybride entre la lavande aspic et la lavande vraie. Elle est aussi appelée lavande de Provence et résiste moyennement à l'hiver. Ses fleurs d'un bleu violet clair ne passent pas inaperçues.

Lavandula stoechas
Lavandula stoechas

La Lavandula stoechas (lavande papillon) a une senteur très aromatique et atteint une hauteur de 30 à 100 cm. Ses fleurs violettes sont couronnées d'un toupet de bractées. La lavande papillon et ses variétés ne résistent pas à l'hiver et conviennent pour la plantation en pot.

Lavandula stoechas Boysberry Ruffles
Lavandula stoechas Boysberry Ruffles

La Lavandula stoechas Boysberry Ruffles (lavande papillon) développe de jolies fleurs d’un rose rouge foncé et atteint 60 cm de hauteur. Elle ne résiste pas à l'hiver, il importe de la protéger.

Lavandula stoechas Regal Splendour
Lavandula stoechas Regal Splendour

La Lavandula stoechas Regal Splendour (lavande à toupet) est très odorante et ses fleurs sont d'une couleur pourpre. L'arbrisseau, qui atteint près de 70 cm, est d'un très bel effet en jardinière. Ne résiste pas à l'hiver.

Lavandula stoechas Blue Star
Lavandula stoechas Blue Star

La Lavandula stoechas Blue Star (lavande à toupet) fleurit tôt, ses fleurs étant d'un bleu violet foncé. Elle développe un feuillage vert clair et atteint quelque 40 cm de hauteur. Résiste moyennement à l'hiver.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article