Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Magnolia : Floraison spectaculaire

Les arbres et arbustes de magnolia resplendissent le mieux dans leur forme naturelle. Lorsqu'ils disposent de suffisamment de place, leur floraison est exceptionnelle et est comparable à nulle autre.

Le parfum et les nombreuses fleurs du magnolia laissent ses admirateurs sans voix.
Le parfum et les nombreuses fleurs du magnolia laissent ses admirateurs sans voix.

Le parfum et les nombreuses fleurs du magnolia laissent ses admirateurs sans voix. Ceci notamment en ce qui concerne les espèces (à calice de même genre et feuilles en couronne) dont les fleurs odorantes apparaissent avant que les branches ne soient ornées d'un feuillage vert. Les magnolias sont d'archaïques angiospermes. Sur les fleurs en forme de coupe se forment des fruits à graines d'une grandeur de plusieurs centimètres. Les coléoptères et papillons effectuent la pollinisation des fleurs tandis que les oiseaux répandent les graines dans leurs déjections.

Climat favorable

En Suisse, le Tessin présente un climat idéal pour les magnolias. On rencontre cependant aussi des exemplaires superbes au nord des alpes. Les magnolias préfèrent les emplacements ensoleillés ou semi-ombragés. Le soleil ne devrait toutefois pas rayonner sur les plantes avant la fin de matinée. Les fleurs couvertes de rosée ont alors eu le temps de sécher et bruniront moins vite par la suite. Otto Eisenhut, expert en camélias et magnolias, explique : « Les magnolias se développent au mieux sur des sols frais plutôt acides. Un excès de calcaire provoque l'enroulement des feuilles. Le magnolia ne peut pas développer ses racines là où se trouvent déjà d'autres arbres ou dans un sol trop lourd. » Comme il s'agit d'une plante à racines plates, celles-ci ne doivent pas être enterrées trop profondément et le sol des arbres ne doit pas être traité ultérieurement. Quant à la taille, le Zurichois la déconseille absolument : « A chaque taille, le magnolia produit plusieurs rejetons. Il se ramifie de manière naturelle. Après la floraison, les pousses se dédoublent constamment. Il convient donc de corriger ou d'élaguer soigneusement. De disgracieuses pousses se formeront de toute façon par la suite. Ce sont surtout les espèces rouges qui présentent une croissance dense et large. Lorsque la place est restreinte ou que le climat est plutôt rude, le magnolia acuminata est recommandé. Il est issu d'un croisement de magnolias asiatiques et américains. Le magnolia acuminata, de forme plutôt étroite, supporte des températures allant jusqu'à –25 °C. Les pétales des fleurs fanées deviennent jaunes et non bruns, comme sur les espèces rouges. »

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article