Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Plantes grimpantes annuelles

En été, les ipomées, les Suzanne aux yeux noirs, les rhodochitons et autres acrobates des jardins nous transportent dans un univers de rêve. Ils mettent fin à la nudité de certaines façades, embellissent les clôtures ou métamorphosent votre balcon en un rideau de fleurs.

Capucine
Capucine

N'aimeriez-vous pas transformer votre balcon en une vraie oasis de verdure ou ne projetez-vous pas une protection contre les regards indiscrets ? Les plantes grimpantes annuelles en fleurs colorent murs et façades et escaladent treillis et grillages. Elles peuvent atteindre deux à quatre mètres de hauteur et forment de vrais rideaux de fleurs, même lorsqu'on n’a pas beaucoup de place au sol pour les planter.

Des supports pour s'accrocher

Le type de support, dont les plantes grimpantes ont besoin, dépend de la manière dont elles s'agrippent. Les unes s'accrochent par leurs ramilles à un grillage fin, d'autres s'enroulent autour de tuteurs et de poteaux. Sur une façade nue ou dans l'espace qui sépare deux balcons, on peut nouer à l'aide d'une grosse ficelle en fibres de coco un support décoratif. Les clôtures grillagées ou les tiges de bambous s'y prêtent bien aussi. Selon le style d'ameublement, on peut aussi se servir de palissades. Lorsque les supports sont libres, il faut veiller à bien les amarrer pour qu'ils résistent aux bourrasques de vent.

Culture par semis

Ipomée ou liseron
Ipomée ou liseron

Les semis se font de mars à début avril à 18-20 °C sur un rebord de fenêtre ou, mieux encore, dans une serre. On sème de trois à cinq graines dans des petits pots pour éviter le repiquage. La germination dure de 10 à 20 jours. Recouvrir les pots d'un carton ou d'une plaque de styropore. Maintenir l'humidité et contrôler au bout d'une semaine. Dès que les graines ont germé, retirer le couvercle et placer les pots autant que possible à un endroit clair, mais sans ensoleillement direct. Pour obtenir des plants bien ramifiés, raccourcir un peu les tiges à une longueur de 8 à 10 cm. Piquer des tuteurs dans les pots pour que les plantes puissent s'y accrocher. Au début, attacher les branches et éventuellement rempoter dans des pots plus grands.

Chez les pépiniéristes et centres d'horticulture, vous trouverez début mai toutes sortes de plantes grimpantes en pots démarrées et déjà en cours de floraison.

Transplantation : les grimpantes annuelles ne résistent pas au gel. Il faut donc attendre la mi-mai pour les transplanter dehors. Plantées avec leur motte, elles se développent sans observer de pause. Endurcir les plantes en les mettant dehors dès le mois d'avril, les jours de beau temps, et en les rentrant la nuit, ou en les mettant sous un châssis ou dans une serre.

Suzanne aux yeux noirs
Suzanne aux yeux noirs

Emplacement

Les étés chauds profitent particulièrement bien aux plantes grimpantes annuelles. Elles ont plus de difficultés lors des années froides et humides. La plupart s'épanouissent dans des emplacements ensoleillés, où elles fleurissent mieux. La capucine, le houblon décoratif et le haricot d'Espagne supportent la mi-ombre.

Les plantes et leurs soins

Les plantes grimpantes ont besoin d'un substrat riche et humeux. Si l'on utilise des bacs, recourir à un bon terreau universel. Espacement : 20 à 30 cm selon la vigueur et l'épaisseur souhaitée du rideau de fleurs. Compter trois plants par jardinière de 80 cm. Dans de grands bacs de 30 à 50 cm, placer la plante et son tuteur au milieu afin qu'elle puisse former une colonne ou bien planter trois exemplaires pour obtenir une pyramide. Une fois les fleurs fanées coupées, le suc ne retourne pas dans la graine mais sert à entretenir la floraison. Sur le balcon, arroser régulièrement et engraisser une fois par semaine.

Informations additionnelles

ImagePoint (Marianne Wiora, Ariane Ballaman, ABAdesign.ch, mm-images) Imprimer l'article