Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Protée

La protée est originaire d'Afrique du Sud. Elle est très appréciée chez nous comme fleur coupée qui se conserve longtemps. Aux îles Scilly, au sud de l'Angleterre, ces plantes qui aiment la chaleur fleurissent dans les jardins.

Protea
Protea

Les protées sont de formes, de couleurs et de tailles très variées. La Protée Royale (P. cynaroides), l'emblème de l'Afrique du Sud, a des fleurs qui atteignent un diamètre de 30 cm. La désignation botanique rappelle sa ressemblance avec l'artichaut (Cynara scolymus). Chez Protea neriifolia, les bractées ont des pointes noires. D'autres protéacées telles que le Leucadendron, le Grévillea, le Banksia integrifolia et le B. coccinea se plaisent bien dans les jardins de l'abbaye de Tresco, en Angleterre.

1'400 espèces différentes

La première plante sud-africaine à faire une apparition dans un ouvrage européen de botanique a été une protéacée (C. Clusius, 1605). À la fin du 18ème siècle, G. Hibbert a cultivé les premières protées en Angleterre. La famille des protéacées compte 62 genres et environ 1'400 espèces. Grevillea, Hakea et Banksia proviennent d'Australie et Leucadendron, Leucospermum et Protea d'Afrique du Sud.

Les plantes se reproduisent par graines ou par greffons. Les arbres à feuilles persistantes ou les buissons à feuilles coriaces produisent des fleurs qui sont entourées de bractées multicolores. Les véritables fleurs, serrées à l'intérieur des bractées, ressemblent à des poils. La pollinisation est assurée par des insectes ou des oiseaux, chez certaines espèces aussi par des marsupiaux.

La noix de macadamia

Saviez-vous que le noisetier d'Australie ou macadamia appartient à la famille des protéacées ? L'huile de noix de macadamia est souvent utilisée dans les produits cosmétiques. Elle a une action à la fois nourrissante sur les peaux sèches et apaisante. En dehors de l'Australie, les arbres d'Hawaïproduisent de grandes quantités de noix de macadamia. Comme le genre Protea a besoin de beaucoup de luminosité et d'une terre de nature spéciale, la plante ne fleurit pas en Suisse.

Des fleurs coupées aristocratiques

Lorsque l'automne fait son apparition en Europe centrale, c'est le début du printemps en Afrique du Sud, l'époque de la floraison des protées. De septembre à janvier, ce sont des fleurs coupées très demandées chez nous. On en fait venir plus de 50'000, par avion, des exploitations horticoles de la région du Cap et du Zimbabwe. Selon les espèces, elles tiennent une à trois semaines dans l'eau. Si on les suspend la tête en bas, on peut même les faire sécher et les utiliser dans des compositions de fleurs séchées.

Informations additionnelles

ImagePoint (Ernst Fretz) Imprimer l'article