Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Pulsatille

L'anémone pulsatille ou pulsatille printanière, telle que nous la connaissons, est une jolie plante vivace de jardin. Toutefois, à l'état sauvage, elle est fortement menacée de disparition et constitue donc une attraction particulière.

Pulsatille
Pulsatille

La fleur de couleur violet pourpre se détache comme un bijou dans un écrin de touffes d'herbes sèches. L'anémone pulsatille ou pulsatille printanière (Pulsatilla vulgaris) fait partie des premières plantes herbacées à floraison printanière. Cependant, son aspect velu la protège encore des frimas. La pulsatille vulgaire pousse particulièrement bien dans des prairies maigres ensoleillées et sèches, dans des forêts clairsemées de pins sylvestres et sur les versants rocheux du Jura.

Les hampes florales ne grandissent qu'après la floraison, lorsque le calice fructifère poilu fait son apparition. Les styles des fruits (akènes) se prolongent pour former une aigrette de poils qui permet la dissémination des graines par le vent. Lorsque les graines tombent à terre, des mouvements hygroscopiques leur permettent de pénétrer dans le sol.

Projet de protection des espèces

Les principaux emplacements de cette plante herbacée printanière populaire sont le canton d'Argovie, l'Unterland zurichois et le canton de Schaffhouse. La menace de disparition de cette renonculacée a un rapport direct avec la raréfaction des prairies maigres. Lorsque les prés ne sont plus fauchés, ils sont envahis par la broussaille. Sous les arbustes qui poussent, la pulsatille avide de lumière disparaît peu à peu. Lorsque le pré fait l'objet d'une culture intensive, la fertilisation et le fauchage répété modifient la prairie maigre à un tel point que la concurrence des herbes devient trop grande. Il est donc important de prendre des mesures de protection.

Pulsatille
Pulsatille

Plante toxique et curative

La substance chimique anémonine est responsable de paralysies du système circulatoire et respiratoire mais elle joue aussi un rôle important dans le traitement des refroidissements et des troubles hormonaux. Cette plante est utilisée dans l'homéopathie pour soigner les migraines, dépressions ou rhumatismes articulaires. Comme elle se plie au gré du vent, elle était utilisée autrefois, conformément à la doctrine des signatures, pour traiter les gens qui « baissaient les bras ».

Informations additionnelles

ImagePoint (Ernst Fretz, Bernd Dembkowski) Imprimer l'article