Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Cultiver des roses correctement

Tôt ou tard, chaque propriétaire de jardin décide de planter des rosiers. Avec leurs fleurs et leurs épines, les roses symbolisent l'élégance, la force et la douceur. Elles ont cependant besoin de quelques soins appropriés.

Avec leurs fleurs et leurs épines, les roses symbolisent l'élégance, la force et la douceur.
Avec leurs fleurs et leurs épines, les roses symbolisent l'élégance, la force et la douceur.

(sku) Les rosiers constituent un décor pour chaque jardin. Quiconque aime voir ces prestigieuses plantes dans son jardin ne devrait pas omettre de donner une forme aux roses. Les travaux d'entretien commencent avec la suppression de la protection hivernale et la taille correcte avant l'arrivée des premières températures printanières incitant à la pousse, dès que la période de gel prend fin.

Entretien estival

Afin que les rosiers fleurissent jusqu'en automne, il est impératif de les entretenir aussi durant l'été. À cet effet, une des mesures consiste à couper les fleurs fanées. Les tiges doivent être rabattues jusqu'à la prochaine pousse robuste ou sur un bourgeon poussant vers l'extérieur. Il est alors important que non seulement la fleur fanée soit enlevée, mais également toute sa tige. Ceci stimule le développement de nouvelles tiges de fleurs. Vers la fin de saison, les fans du jardinage ne taillent les fleurs fanées que jusqu'au premier oeil situé en dessous de la fleur. En outre, on obtient de grandes et robustes fleurs en enlevant les bourgeons annexes en dessous du bourgeon principal.

Durant la saison chaude, les rosiers sont sensibles aux maladies et aux parasites. Plusieurs genres de maladies peuvent attaquer les rosiers. Les plus fréquentes sont le vrai et le faux mildiou de même que la rouille du rosier. Toutes sortes d'insectes  parasites tels que les pucerons et les acariens peuvent également nuire aux rosiers. Un emplacement judicieusement choisi et une nutrition équilibrée des rosiers au moyen de compost ou d'autres substrats organiquesagissent préventivement.

Dans le commerce on trouve de nombreuses préparations (biologiques aussi) pour le traitement des maladies et des parasites. Il est donc recommandé de se renseigner auprès d'un commerçant spécialisé.

Arrosage des roses

Sous nos latitudes, les rosiers n'ont besoin que de peu d'arrosages. Cela dépend naturellement des conditions climatiques estivales. En règle générale, les rosiers ne doivent être arrosés qu'en cas de sécheresse prolongée et lorsqu'ils n'ont pas été fraîchement plantés.

Lorsque les rosiers sont arrosés en pleine floraison, il convient de le faire avec un tuyau d'arrosage en humidifiant uniquement le sol. L'eau est nuisible aux fleurs et aux feuilles. Il est préférable d'arroser une seule fois copieusement plutôt que jour après jour.

L'écussonnage est un moyen de reproduction des rosiers.
L'écussonnage est un moyen de reproduction des rosiers.

Greffe des roses

L'écussonnage est un moyen de reproduction des rosiers. À cet effet, un bourgeon dormant d'une sorte noble avec une petite parcelle d'écorce environnante est inséré dans la plante mère. Avec un couteau de greffage, le bourgeon utilisé est retiré du rameau sur une longueur de 1 – 2 cm. Sur la plante mère, on fait ensuite une entaille en T avec un couteau bien affûté pour dégager l'écorce afin de permettre l'insertion du bourgeon. La greffe est alors refermée, de préférence avec une bande adhésive, du raphia ou une fermeture rapide d'écussonnage pour protéger le bourgeon contre les souillures, le dessèchement et les blessures. Avec des conditions climatiques favorables, le bourgeon peut s'implanter en 15 jours environ. L'écussonnage doit s'effectuer le plus rapidement possible afin d'éviter le dessèchement de l'entaille et du bourgeon. C'est entre la fin juillet et la fin août que l'écussonnage s'avère le plus judicieux. Étant donné que le bourgeon doit avoir mûri, la fin de l'été est la période optimale pour l'écussonnage.

Informations additionnelles

ImagePoint, istockphoto Imprimer l'article