Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Bouturer des rosiers

Il est possible de multiplier les rosiers par bouturage. Une technique qui implique le respect de certaines règles et une certaine quantité de travail. En tout cas, cela vaut la peine d’essayer. Voici quelques conseils.

516623356
Avec un certain savoir-faire, on peut aisément procéder à la multiplication d’un rosier par bouturage.

(sku) Tôt ou tard, les jardiniers décident de planter des roses. Certes, les rosiers demandent beaucoup de soins, mais ils surpassent beaucoup d’autres plantes pour ce qui est du nombre de fleurs et de la longévité. Avec un certain savoir-faire, on peut aisément procéder à la multiplication d’un rosier par bouturage. Voici comment faire :

  • La meilleure période pour la multiplication d’un rosier par bouturage est la période de croissance des roses, en général de juin-juillet à début août.

  • Condition importante : la plante doit être saine. Sélectionner des tiges portant des fleurs. Prélever les boutures juste avant que les fleurs ne tombent. Supprimer la tête de la tige en pratiquant une coupe propre, au-dessus d’une feuille. Pratiquer une deuxième coupe en diagonale, environ 15 cm plus bas, si possible en dessous d’un œil, et le tour est joué. Utiliser impérativement un couteau de jardinier bien aiguisé.

  • Enlever toutes les feuilles à l’exception des deux du haut. Mais attention à ne pas endommager les bourgeons. Placer immédiatement la bouture dans un verre d’eau.

  • Il conviendra de planter les boutures dans une terre souple, riche en humus et légèrement sableuse, directement dans un parterre ou dans des pots de 10 à 12 cm, en veillant à bien arroser. Enfoncer la bouture d’au moins 5 cm ou juste en dessous de la base de la feuille. Arroser abondamment et couvrir d’un film plastique transparent ou d’un voile non-tissé. Si vous utilisez un film plastique, retournez-le une fois par jour pour aérer.

  • Pour se développer, les boutures ont besoin d’un endroit clair, sans ensoleillement direct. À l’arrivée de nouvelles pousses, environ huit semaines plus tard, on peut ôter le film plastique ou le voile non-tissé.

  • Pour repiquer les boutures pourvues de racines, on attendra au minimum le mois de mai de l’année suivante. On le fera dans le jardin ou dans un grand pot.
Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article