Plantes toxiques au jardin et sur le balcon

En Europe, nous connaissons environ 50 familles de plantes toxiques avec de nombreuses sous-espèces. Généralement, les toxines se trouvent dans les semences, les rhizomes, les bulbes, les jeunes plants et les feuilles. Le petit abécédaire des plantes toxiques les plus répandues fournit ci-après quelques explications.

Taxus baccata
Taxus baccata

(sku) Les plantes toxiques font régulièrement l'objet de discussions et de questions. C'est notamment parmi les parents et détenteurs d'animaux que l'insécurité est grande quant aux dangers que constituent les plantes toxiques. En Europe, nous connaissons environ 50 familles de plantes toxiques avec de nombreuses sous-espèces. Généralement, les toxines se trouvent dans les semences, les rhizomes, les bulbes, les jeunes pousses et les feuilles. Les fleurs et les fruits sont moins toxiques. Les différentes parties de plantes peuvent avoir des concentrations de toxines diverses. Leur teneur peut en outre varier en fonction de la saison, du climat, du lieu d'implantation ou des propriétés du sol.

Les petits enfants, les handicapés mentaux et les animaux sont particulièrement exposés

La réaction de l'organisme dépend toujours de la quantité de poison, de la constitution de l'individu et en partie aussi, de l'héritage génétique.
Les symptômes d'empoisonnement par des plantes touchent le plus souvent les petits enfants, plus rarement des déments et handicapés mentaux et des animaux. En fait, les enfants ne mangent généralement pas de grandes quantités de baies inconnues étant donné qu'elles n'ont pas un bon goût. La confusion entre plantes à potentiel toxique et plantes officinales ou légumes sauvages est cependant toujours possible.

Le laurier toxique

Aconitum napellus figure dans la liste de plantes toxique des jardins et des balcons: l'aconit napel est une des plantes indigènes les plus toxiques. Une infime quantité de n'importe quelle partie de la plante peut déjà provoquer de graves empoisonnements. Le nerium oleander (laurier rose) engendre toujours et encore des problèmes. En Inde, par exemple, le laurier a la sinistre réputation d'être un des moyens de suicide préférés. Il n'a donc pas sa place à proximité d'animaux. Le thuya n'est pas non plus à considérer comme inoffensif. Ses toxines provoquent de graves dommages au foie et aux reins. Sont, par ailleurs, également toxiques, les digitales, le ricin et l'if.
On peut par contre considérer comme inoffensifs la bromélie et le lierre. Contrairement à la croyance populaire, le lierre n'est que peu toxique. Il est peu probable qu'il puisse provoquer des intoxications chez l'être humain.

Petit abécédaire des plantes toxiques

Les plantes suivantes peuvent, après ingestion ou contact, provoquer des conséquences légères, moyennement graves ou très graves. Etant donné le nombre important de plantes toxiques, cette liste n'est pas exhaustive.

Plantes toxiques A-G

Plantes toxiques H-N

Plantes toxiques O-R

Plantes toxiques S-Z

En cas de risque d'empoisonnement, il faut agir rapidement. Le Centre Suisse d'Information Toxicologique de Zurich est atteignable, 24 heures sur 24, au numéro d'urgence 145.

Informations additionnelles

ImagePoint, boskop.ch Imprimer l'article