Visite de jardin : Potager sur les hauteurs

Mario Egloff cultive plus de 50 sortes de légumes dans son idyllique jardin sur le toit. Le gagnant du Nain de jardin d'or 2010 raconte comment, année après année, il réalise la culture de légumes en pots.

Jardin idyllique sur le toit avec des fleurs et légumes en récipients.
Jardin idyllique sur le toit avec des fleurs et légumes en récipients.

«Tout a commencé avec un petit espalier de cinq plants de piments le long du mur du balcon ainsi que quelques concombres et épices. L'année suivante sont venus s'ajouter des poivrons, aubergines et courgettes pour ma propre ratatouille. Stimulé par les respectables récoltes et aussi par l'effet décoratif des plants de légumes, j'ai effectué des essais avec d'autres légumes en pots. D'abord avec différentes salades, choux-raves, haricots grimpants et tomates, et l'année suivante, j'ai largement étendu l'assortiment : dès lors, le potager sur le toit était né. Le jardin qui comptait environ 30 récipients au début comprend maintenant exactement 200 pots, bacs, caissettes et caisses.

Petit jardin de merveilles

Même les patates poussent dans les récipients de Mario Egloff.
Même les patates poussent dans les récipients de Mario Egloff.

Tout au long de l'année, plus de 50 légumes sont cultivés, dont des patates, pois et courges, tous en récipients. L'incorporation de fleurs comme les cosmos, tagettes, capucines, pensées etc., offre à chaque saison un véritable enchantement pour la vue, un jardin campagnard en pots à une hauteur de 10 mètres.

L'été dernier, nous avons eu la joie d'assister à un petit miracle de jardinage engendré par un travail assidu des abeilles et des bourdons : quelques plantes issues de semences de poivrons de l'année précédente se sont révélées comme un croisement de poivrons et de piments. Elles se caractérisent par des fruits en forme de petits poivrons très charnus, un intense arôme de piments et un goût légèrement piquant. Un professeur de botanique m'a écrit à ce sujet qu'il était possible qu'un tel croisement se développe par une propagation instable pour reprendre l'une ou l'autre forme originale.

Plaisir en équipe

A partir de semences de poivrons de l'année précédente, le jardinier à réussi un hybride de poivrons et de piments.
A partir de semences de poivrons de l'année précédente, le jardinier à réussi un hybride de poivrons et de piments.

Par curiosité, j'ai alors élevé ce printemps dix plants avec les graines du fruit issu du croisement. Les plantes ont commencé à former des baies, mais leur stabilité n'était là qu'à mi-chemin. Trois plantes ont donné les mêmes fruits que ceux de l'hybride. D'autres ont développé des petits fruits de la forme originale des piments, mais avec quatre fois plus d'envergure. Trois plantes on donnée des fruits de forme allongée et à l'arôme du piment de Cayenne. Contrairement au fruit original moyennement piquant, ceux-ci sont extrêmement forts – précisément comme les piments de Cayenne. A suivre l'année prochaine…

Riche récolte de Mario Egloff.
Riche récolte de Mario Egloff.

Les travaux du jardinage en pots débutent en février / mars par la préparation de la terre. Les récipients doivent alors être vidés puis remplis avec un mélange de terre de l'an dernier, de nouveau terreau universel et de compost – en fait, beaucoup de travail que l'on effectue pourtant avec beaucoup de plaisir dans la perspective de la saison à venir. Après la plantation et l'ensemencement, le travail est partagé. Je suis responsable des légumes et des travaux plus rudes. Ma femme Doris s'occupe des nombreuses fleurs. Ensemble, nous formons une équipe. Nous partageons le plaisir à voir les plantes foisonner et savourons ensemble nos légumes. »

Informations additionnelles

Mario Egloff Imprimer l'article