Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Protéger efficacement son jardin du bruit

Le jardin est une oasis de calme. Toutefois, cela peut vite changer si le bruit de la rue prend le dessus sur le chant des oiseaux et le bruissement des feuilles. Heureusement, il existe de nombreuses solutions pour se protéger des nuisances sonores extérieures.

Le principe est simple: pour tenir le bruit à distance de votre jardin, il faut placer un obstacle imperméable au son entre celui-ci et la source sonore.
Le principe est simple: pour tenir le bruit à distance de votre jardin, il faut placer un obstacle imperméable au son entre celui-ci et la source sonore.

(stö) Le principe est simple: pour tenir le bruit à distance de votre jardin, il faut placer un obstacle imperméable au son entre celui-ci et la source sonore. En fonction du matériau utilisé, le bruit sera soit absorbé, soit réfléchi. Ainsi, si vous souhaitez vous protéger du bruit de la rue, vous pouvez le réfléchir vers l'extérieur. En revanche, si vous souhaitez atténuer le bruit de vos voisins, absorbez-le plutôt que de leur renvoyer, ils vous en seront reconnaissants!

À partir de quand le bruit dérange-t-il?

Jusqu'à un niveau sonore de 55 décibels (dB), ce qui correspond à une conversation normale ou au coassement des grenouilles, le bruit n'est pas perçu comme étant dérangeant. Par contre, à partir d'un niveau sonore de 65 dB, produit p. ex. par une tondeuse électrique à 10 m de distance, le bruit peut devenir une véritable nuisance. Enfin, un niveau sonore constant de 70 dB et plus, émanant p. ex. d'une voie routière très fréquentée ou d'une tondeuse à gazon à essence, est non seulement désagréable mais aussi considéré comme nocif pour la santé. 

Talus anti-bruit ou mur anti-bruit?

Il existe principalement deux solutions anti-bruit: le talus anti-bruit et le mur anti-bruit. Si le premier nécessite un grand espace et est, par conséquent, plutôt adapté aux grands terrains, le second offre une isolation acoustique efficace même pour les petits jardins.

Les talus anti-bruit peuvent être constitués des matériaux suivants:

Alors que le talus de terre est simplement constitué de terre empilée, les structures en acier ou en béton sont érigées sous forme de pente et remplies de terre ou de pierres. Les petites «terrasses» ainsi formées peuvent ensuite être végétalisées.

Les murs anti-bruit existent principalement dans les matériaux suivants:

  • Béton
  • Bois
  • Métal
  • Verre
  • Textile
  • Briques

Plus le matériau est poreux, plus il absorbe le bruit. Les murs revêtus de fibres de coco sont ainsi particulièrement efficaces. Des plantes au feuillage large et dense peuvent également garantir une certaine isolation acoustique si les bruits à couvrir sont légers. À l'inverse, les matériaux lisses réfléchissent les ondes sonores.

Les gabions, paniers en grillage remplis de pierres, sont de plus en plus répandus.
Les gabions, paniers en grillage remplis de pierres, sont de plus en plus répandus.

Les gabions ont la cote!

Les gabions, paniers en grillage remplis de pierres, sont de plus en plus répandus. Les plantes grimpantes prospèrent le long de ce mur, qui garantit par ailleurs une haute capacité d'absorption des ondes sonores grâce à sa structure inégale.

L'importance de la densité

Quelle que soit la protection anti-bruit, elle doit être aussi dense que possible et suffisamment haute. Il faut limiter autant que possible les fentes et les trous. Si vous devez interrompre le mur, pour créer une voie d'accès par exemple, veillez à le construire juste à côté de celle-ci.

Qu'il s’agisse d'une nouvelle construction ou d'une rénovation, certaines mesures peuvent offrir une isolation acoustique à votre jardin
Qu'il s’agisse d'une nouvelle construction ou d'une rénovation, certaines mesures peuvent offrir une isolation acoustique à votre jardin

Mesures de construction préventives

Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction ou d'une rénovation, certaines mesures peuvent offrir une isolation acoustique à votre jardin. Vous pouvez ainsi placer un jardin d'hiver ou une cabane de jardin de sorte qu'ils forment un barrage aux ondes sonores. De la même manière, une terrasse peut également protéger du bruit si elle est en partie encastrée dans le corps du bâtiment.

S'abriter des regards et se protéger du bruit

On imagine facilement qu'un mur puisse abriter des regards et pense ainsi faire d'une pierre deux coups en construisant un mur anti-bruit. Mais les choses ne sont pas si simples: à l'inverse des murs anti-bruit, qui doivent être construits au plus près possible de la source sonore, les brise-vue doivent être placés le plus près possible de l'endroit que l'on souhaite abriter des regards. Se protéger à la fois du bruit et des regards implique donc la plupart du temps de faire des compromis, qui peuvent toutefois valoir la peine dans certaines situations.

Permis de construire

Au-delà d'une hauteur de 1,20 m, les ouvrages anti-bruit sont généralement soumis à un permis de construire.

Conseil:

La végétalisation des murs anti-bruit permet aussi d'éviter les graffitis.

Informations additionnelles

istockphoto Imprimer l'article