Travaux de jardinage en août

Potager

après avoir semé, tassez légèrement votre carré de rampon à l'aide d'un rouleau
Après avoir semé, tassez légèrement votre carré de rampon à l'aide d'un rouleau.

Le rampon: quelques conseils pour bien débuter

Souvent, les jardiniers se plaignent de n'avoir guère de succès avec leurs semis de rampon. Toute la difficulté consiste à préserver les tendres pousses de la sécheresse pendant les chaudes journées d'août. Pour vous y aider, voici deux mesures simples. Premièrement, après avoir semé, tassez légèrement votre carré de rampon à l'aide d'un rouleau (si vous n'en avez pas, utilisez une planche sur laquelle vous appliquerez votre poids). Les graines seront ainsi bien ancrées dans le sol. Il est aussi plus facile à l'humidité des couches profondes de remonter vers la surface d'un sol tassé (c'est ce que l'on appelle la capillarité du sol). Deuxièmement, il peut être utile de recouvrir votre carré d'un voile non tissé après le semis. Celui-ci empêchera la couche superficielle du sol de se dessécher, et évitera aussi que le sol soit lessivé lorsque vous arroserez.

Verger

«Galmac»
«Galmac»

La pomme du 1er août 

Connaissez-vous la «Galmac»? De taille moyenne, les pommes de cette variété suisse sont très appétissantes, avec leurs nuances allant du rouge-orange au rouge incandescent. Et cette délicieuse impression se confirme lorsque l'on y croque: une chair ferme, blanc-jaune, très juteuse, qui séduit par sa saveur aromatique, à la fois sucrée et acidulée. Pour permettre à cette pomme de bien développer tout son potentiel gustatif, il est important de la récolter au bon moment. La «Galmac» peut être cueillie dès la mi-juillet (jusque fin août) et elle peut être immédiatement consommée. Ces fruits sont donc tout indiqués pour célébrer dignement la Fête nationale, le 1er août. Conseil: les «Galmac» sont des pommiers à forte croissance, qui résistent bien au mildiou et offrent rapidement un bon rendement.

Jardin d'agrément

Clematis armandii «Apple Blossom»
Clematis armandii «Apple Blossom»

Romantisme persistant pour vos clôtures

Vous souhaitez apporter une touche de vert à une clôture ou à une balustrade (il faut une certaine stabilité)? Différentes plantes grimpantes au feuillage persistant ou semi-persistant s'offrent à vous. 

Le lierre de Colchide panaché (Hedera colchica «Sulphur Heart»). Le lierre est une plante au feuillage persistant peu exigeante, qui fleurit en cônes à la fin de l'été avant de former des baies. Ses fleurs sont une importante source d'alimentation pour les abeilles et d'autres insectes, et les baies sont très appréciées des oiseaux. Le lierre aime les sols meubles, riches en humus, exposés au soleil ou à la mi-ombre.

Parfumée et ornée de feuilles persistantes, la clématite (Clematis armandii «Apple Blossom», voire image) est un bon choix pour les régions au climat plus doux. Elle séduit par ses feuilles charnues, qui évoquent le rhododendron, et par l'abondance, au printemps, de ses fleurs blanc-rosé en forme d'étoiles, au parfum de vanille. La clématite apprécie tout particulièrement les zones abritées, ensoleillées ou à mi-ombre, et les sols humides et fertiles.

Semi-persistant: le chèvrefeuille du Japon (Lonicera japonica «Halliana»). Cette robuste liane arbustive porte tout l'été des fleurs de couleur crème au parfum enivrant. Ce chèvrefeuille nécessite peu d'entretien. Il peut atteindre 4 à 5 mètres de haut et prospérera dans pratiquement tous les sols (hors humidité stagnante). 

Comme pour toutes les plantes grimpantes, il est recommandé de le tailler régulièrement. Conseils: guider ses pousses le long de la clôture ou sur un arceau – l'entrée romantique par excellence !

Balcon

les passiflores
Les passiflores

Débauche de fleurs

En dépit de leur apparence spectaculaire, les passiflores se révèlent être des plantes en pot très peu compliquées. Leur représentante la plus connue est la passiflore bleue (Passiflora caerulea), qui, transplantée, et pour peu que l'on protège bien ses racines, résiste même aux hivers cléments des régions tempérées. Les passiflores se déclinent en outre en d'autres variantes aux fleurs blanches, roses ou jaunes. Toutes ont une prédilection pour le soleil, sans accumulation de chaleur excessive, avec un arrosage régulier. Dans des conditions optimales – une plante mâle est nécessaire pour la plupart des espèces – elles peuvent même donner des fruits. Ceux-ci sont néanmoins assez petits et peu goûteux sur les variétés ornementales. Pour aider la passiflore à passer l'hiver, recépez-la vers la fin de l'automne. La taille principale a lieu au printemps. Rabattez alors toutes les tiges latérales à trois voire cinq nœuds. Vous favoriserez ainsi la formation de nouveaux boutons floraux aux extrémités des tiges.

logo_SG_2014_klein
01_aktuelle_gartenarbeiten_2018_aug_cover_mittel

Assurez votre jardin contre des dommages naturels

infobox_produktewerbung_gvb_plus_garten_mittel

L'assurance des alentours GVB Plus couvre les coûts de travaux de remise en état dans votre jardin, qui sont survenus suite à un dommage causé par le feu ou à un dommage naturel.

En savoir plus
Informations additionnelles

Revue « Schweizer Garten » Imprimer l'article