Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

Travaux de jardinage en avril

Nous vous donnons chaque mois les dernières informations pour votre potager, votre verger, votre jardin d'agrément et votre balcon.

Potager

Test de la pièce de cinq francs
Test de la pièce de cinq francs

Test de la pièce de cinq francs pour le sol

Les plants de légumes pourront bientôt être repiqués. Lors de la préparation des plates-bandes, un jardinier circonspect peut se simplifier la tâche. Le sol doit être travaillé aussi peu que possible, juste ce qu'il faut. Car chaque opération est une intervention dans la structure du sol et des êtres vivants qui vivent dans celui-ci. Pour le décompactage, il suffit d'enfoncer la fourche bêche tous les 10 à 15 cm et de soulever légèrement la terre. Préparer ensuite la couche supérieure du sol avec le croc ou la serfouette pour l'ensemencement ou la plantation. Ne pas travailler la terre trop intensément, sinon la structure se décompose et la surface se transforme en boue en cas de fortes pluies. Un bon lit de semence ou une bonne plate-bande se compose d'un mélange de mottes de terre fines et grossières. Le « test de la pièce de cinq francs » est une référence. Pour cela, déployer un double-mètre en un rectangle de 40 × 60 cm et le poser sur la plate-bande. Si le sol a été travaillé correctement, au moins 15 mottes de terre de la taille d'une pièce de cinq francs doivent se trouver au sein du rectangle.

Verger

cerises
Cerises

Les cerises ont besoin d'autres variétés

Afin de former leurs fruits juteux, les cerises douces ont besoin d'une autre variété fécondatrice pendant la floraison. Étant donné que les petites formes d'arbres ne sont pas encore très répandues pour cette variété de fruits, il est rare que l'on plante deux arbres dans le jardin. Si aucune variété fécondatrice ne se trouve dans les environs, cela vaut la peine d'intervenir de manière ciblée. Comme solution à long terme, il est possible de greffer la branche d'une variété adéquate dans la couronne. À court terme, il suffit d'accrocher les branches en fleur dans l'arbre ou de les poser dans un seau rempli d'eau sous l'arbre. Des cerises sauvages peuvent être utilisées à cet effet.

Jardin d'agrément

saruma henryi
Saruma henryi

Les compagnons particuliers du rhododendron

Si l'on taille quelque peu les rhododendrons après la floraison, des plantes accompagnatrices intéressantes disposent de place en dessous. En plus des plantes habituelles, telles que les hostas ou les astilbes, les plantes vivaces suivantes sont appropriées : le thlaspi macrophylla, le saruma henryi (photo), les cloches de Virginie (mertensia virginica), suivies de l'oxalis acetosella « Rubra », une forme rouge de l'oxalis. En été, la corydale bleue (corydalis elata), la deinanthe caerulea, la deinanthe bifida et le lis du Japon (lilium speciosum) surprennent par des fleurs extraordinaires. L'automne est annoncé par la fleur de cire japonaise (kirengeshoma palmata) et la liriope muscari. Le begonia grandis, l'isodon effusus et la saxifrage d'automne (saxifraga cortusifolia « Maigrün ») fleurissent plus tard. Ces trois plantes précieuses ne supportent pas les gelées précoces. L'herbe du Japon (hakonechloa macra « All Gold ») dénuée de fleurs resplendit davantage. Certaines de ces plantes sont rarement disponibles dans le commerce, mais cela vaut la peine de chercher !

Balcon

rosiers grimpants
Rosiers grimpants

Rajeunir les rosiers grimpants

Lorsque les rosiers grimpants à floraison répétitive ont dépassé une hauteur de 2 m après deux à trois ans, il faut commencer à les couper et à élever les plantes. Le bon moment pour y procéder est le printemps, lorsque les forsythias fleurissent. Pour les rosiers grimpants en pot, il est important de retirer une partie des anciennes pousses afin de faire de la place aux nouvelles lianes prêtes à fleurir. Les anciennes branches sont alors coupées, à l'exception des jeunes pousses latérales flexibles. On choisit alors en alternance une pousse tout en bas, une au milieu et une à l'extrémité de l'ancienne branche. Les pousses restantes sont alors fixées en éventail au treillage. Les nouvelles pousses venant du bas doivent également être attachées toute l'année. Les rosiers lianes forment une exception, car elles peuvent se maintenir elles-mêmes en raison de leurs longues lianes.

logo_SG_2014_klein
gartenarbeiten-2019-april-cover-mittel

Assurez votre jardin contre des dommages naturels

infobox_produktewerbung_gvb_plus_garten_mittel

L'assurance des alentours GVB Plus couvre les coûts de travaux de remise en état dans votre jardin, qui sont survenus suite à un dommage causé par le feu ou à un dommage naturel.

En savoir plus
Informations additionnelles

Revue « Schweizer Garten » Imprimer l'article