Conseils pour la réalisation de semis

Réaliser des semis est un jeu d'enfant. Le mieux est de commencer dès le mois de février. Lisez nos astuces et conseils pour réussir la croissance de vos semis!

Les corbeilles à fruits ont la taille adéquate pour y faire croître des plants.
Les corbeilles à fruits ont la taille adéquate pour y faire croître des plants.

Certaines plantes ont besoin de plus de temps pour leur croissance. Mais il faut dire aussi que les jardiniers que nous sommes commencent à s'impatienter un peu. En effet, le printemps tarde à venir et on aimerait tellement sentir du bon terreau entre les doigts et faire pousser des graines précoces dans des pots.

Pour votre semis, l'important c'est de bien espacer les graines!
Pour votre semis, l'important c'est de bien espacer les graines!

Ne pas semer trop dru

Pour les tomates en particulier, il convient de les semer dès maintenant, de manière que les plants aient atteint une taille appréciable en mai, lorsqu’il fera suffisamment chaud pour les cultiver à l'extérieur. Si elles sont semées trop tard, il arrive que les tomates manquent de temps pour porter des fruits mûrs en fin d'été. Pour les petits pois aussi, il est préférable d'en faire un semis à l'intérieur si l'on désire les récolter tôt en début d'été. Les haricots d'Espagne aussi s'élèvent bien dans des pots en intérieur, de même que la capucine et le tournesol, toutes des plantes qui se prêtent à merveille comme écran pare-vue sur un balcon. Toutes ces plantes ont de grosses graines, ce qui facilite la tâche des débutants.

Selon la taille des pots, prévoir trois à cinq graines qu'il convient d'enfoncer dans la terre, sans plus! Pour les petites graines aussi, une règle d'or: surtout ne pas semer trop dru! Ne verser en aucun cas un sachet entier dans un tout petit pot car les embryons ne feraient que s'asphyxier mutuellement. Lorsque les graines sont semées trop drues par mégarde, il convient d'éclaircir les plants dès qu'ils ont poussé de quelques centimètres. Les brassicacées suivantes peuvent s'utiliser pour accompagner une salade.

Quiconque brûle d'impatience d'avoir un résultat sème un peu de cresson dans des coquilles d'oeuf.
Quiconque brûle d'impatience d'avoir un résultat sème un peu de cresson dans des coquilles d'oeuf.

Maintenir un bon degré d'humidité

Quiconque brûle d'impatience d'avoir un résultat sème un peu de cresson dans des coquilles d'oeuf. Il suffit de le maintenir humide, il n'en faut pas plus au cresson pour se développer. Préserver un bon degré d'humidité, cela s'applique d'ailleurs à toutes les semences car elles ne doivent jamais s'assécher. Mais pour empêcher le pourrissement des semences, la terre ne doit cependant pas non plus être trop humide. Pour l'arrosage, on utilisera des bouteilles de liquide vaisselle vides, les sprays étant pratiques aussi. Avec un arrosoir par contre, il n'est pas aussi aisé de contrôler la quantité d'eau.

Le commerce spécialisé propose des mini-serres en bois et en verre que l'on place sur le rebord de fenêtre.
Le commerce spécialisé propose des mini-serres en bois et en verre que l'on place sur le rebord de fenêtre.

Les semis sont à placer dans un endroit bénéficiant d'un maximum de clarté et de chaleur. Le commerce spécialisé propose des mini-serres en plastique – en bois et en verre pour le haut de gamme – que l'on place sur le rebord de fenêtre. Pour les tomates surtout, les petits récipients en tourbe dits «pots Jiffy» sont pratiques car ces pots peuvent être repiqués en entier avec les racines dans un pot plus grand. Les corbeilles à fruits ont la taille adéquate pour y faire croître des plants.

Pour les tomates surtout, les petits récipients en tourbe dits «pots Jiffy» sont pratiques car ces pots peuvent être repiqués en entier avec les racines dans un pot plus grand.
Pour les tomates surtout, les petits récipients en tourbe dits «pots Jiffy» sont pratiques car ces pots peuvent être repiqués en entier avec les racines dans un pot plus grand.

Faire ses semis à acheter?

Ceux qui ont plus d'expérience préféreront dès à présent faire des semis de pélargoniums ou de pétunias. Dans les catalogues figurent toujours de très belles sortes qui, à vrai dire, ne sont pas faciles à cultiver et il s'avère parfois plus simple d'acheter des jeunes plants en mai.

Quant aux autres plantes, on arrive sans peine à les obtenir par semis. Il en est ainsi pour pratiquement toutes les brassicacées, du chou-rave en passant par le chou-frisé et le chou-fleur noir de Toscane jusqu'au propre chou de Bruxelles. Les radis aussi font partie de cette famille, et ils se cultivent facilement, même dans une petite jardinière de balcon.

Peu importe ce que l'on sème, l'important c'est de tout étiqueter.
Peu importe ce que l'on sème, l'important c'est de tout étiqueter.

Tout étiqueter

Peu importe ce que l'on sème, l'important c'est de tout étiqueter. Certains sachets sont accompagnés en plus d'étiquettes de plantation dans l'emballage, ce qui s'avère très pratique. Ces étiquettes s'achètent cependant aussi séparément. Il est utile aussi de conserver les sachets à semences dans une boîte. Vous pourrez ainsi rafraîchir votre mémoire en relisant la notice correspondante sur la culture d'un plant. Les notices sont en général correctes et il est tout à fait indiqué de les suivre. Et enfin, lorsque l'été est bien installé, on peut alors se remémorer le nom des délicieuses tomates. Car, sait-on jamais, il y a les amis qui voudraient savoir aussi leur nom, ou alors on désire soi-même cultiver à nouveau la même variété. On trouvera utile aussi de tenir un journal sur son propre jardin: il suffit de notes brèves que l'on peut consulter après coup pour savoir ce que l'on a semé, à quelle époque, et comment toutes les semailles ont évolué.

logo_SG_2014_klein
Informations additionnelles

Revue « Schweizer Garten » (Livia Hofer) Imprimer l'article