Protection des données

Les cookies nous aident à mieux adapter notre site web à vos intérêts et à vos besoins. En utilisant ce site web, vous consentez à l'utilisation de cookies et à notre directive sur la protection des données.

En cas d’hypothèque, les banques veillent au nantissement et à la viabilité. Existe-t-il d’autres options, si vous ne gagnez pas assez ou ne possédez pas suffisamment de fonds propres ?
En cas d'hypothèque, les banques veillent au nantissement et à la viabilité. Existe-t-il d'autres options, si vous ne gagnez pas assez ou ne possédez pas suffisamment de fonds propres ?

Crédit hypothécaire : que faire si la banque dit « non » ? 

La banque nationale, la surveillance du marché financier et le département des finances redoutent depuis des années que le marché immobilier puisse s'emballer en raison de la faiblesse des taux hypothécaires. C'est la raison pour laquelle les banques ont introduit des limites de viabilité et de nantissement. Si vous recevez une décision de crédit négative, parce que vous ne gagnez pas assez ou ne possédez pas suffisamment de fonds propres, vous avez trois solutions :

  1. Chercher un autre objet qui coûte moins cher.

  2. Rechercher un autre emploi ou faire des heures supplémentaires pour gagner plus et pouvoir assurer la viabilité financière

  3. Apporter des fonds propres supplémentaires pour baisser le nantissement et assurer la viabilité financière :

    • capital provenant de la prévoyance professionnelle (2e pilier),

    • capital provenant de la prévoyance privée (pilier 3a),

    • prêt personnel de la famille, d'amis et de collègues ou une donation ou avance sur héritage.

Vous pouvez aussi demander à quelqu'un de se porter garant de votre crédit hypothécaire. Cependant, éclaircissez auparavant avec la banque si elle accepte des garanties comme caution. Autrefois, il existait des coopératives de cautionnement hypothécaire pour particuliers, mais aujourd'hui elles ne sont plus destinées qu'à la construction de logements d'utilité publique.

Bien entendu, vous pourriez emprunter l'argent manquant à un institut de crédit ou prendre un crédit privé sur une plateforme peer-to-peer sur Internet. Certes, vous satisferiez aux directives de viabilité et de nantissement, mais cela vous reviendrait cher, car le taux d'intérêt pour les crédits privés est beaucoup plus élevé que les taux d'hypothèque. 

Retour à l'aperçu « en bref »