Protection des données

La protection de vos données nous tient à cœur. C’est la raison pour laquelle nous avons adapté notre directive sur la protection des données. Vous trouverez la dernière version ici. Si vous cliquez sur OK, vous acceptez la nouvelle politique de confidentialité.

Nous utilisons des cookies pour personnaliser des contenus, concevoir des annonces publicitaires sur mesure, proposer et mesurer des fonctions de réseaux sociaux et améliorer la sécurité de nos utilisateurs. En outre, nous informons nos réseaux sociaux, publicitaires et sociétés d’analyse partenaires de l’utilisation de notre site Internet. Lorsque vous cliquez sur OK, vous acceptez la saisie d’informations par des cookies sur le présent site Internet. Vous trouverez de plus amples informations sur nos cookies et sur la façon de garder le contrôle sur ceux-ci dans notre politique de confidentialité.

 

Lisez les remarques en petits caractères dans le contrat et demandez des explications si tout n'est pas clair.
Lisez les remarques en petits caractères dans le contrat et demandez des explications si tout n'est pas clair.

Conclure un prêt hypothécaire : les erreurs peuvent coûter cher

Les mauvaises décisions dans le cadre du financement d'un logement en propriété peuvent avoir de lourdes conséquences. Tenez donc compte des sept conseils suivants :

  1. Réfléchissez à la stratégie qui vous convient. Elle dépend de votre situation personnelle et des tendances pour les taux d'intérêt. Une hypothèque Libor vous permet ainsi peut-être d'optimiser les intérêts dus, alors qu'avec une hypothèque à taux fixe, vous dormez tranquille, mais êtes lié à plus long terme.

  2. Choisissez le bon partenaire. En général, les assurances proposent de meilleures conditions pour les hypothèques à taux fixe sur une longue durée (dès six ou sept ans) que les banques qui sont, elles, plus avantageuses pour les hypothèques de courte durée ou Libor.

  3. Comparez au moins 3 offres. Une différence de taux de seulement 0,25 % sur une hypothèque de CHF 600'000 aboutit à un écart de CHF 1'500 par an, soit CHF 125 par mois.

  4. Calculez large et empruntez plus d'argent que nécessaire. Vous vous ménagez ainsi une marge pour de nouveaux meubles, une voiture ou les travaux imprévus.

  5. Avant de scinder votre hypothèque à taux fixe pour restreindre le risque lié aux taux lors de la prolongation, demandez à votre banque s'il vous sera possible d'amortir par tranches. Le cas échéant, vous devrez accepter son offre, même si elle est moins avantageuse que d'autres.

  6. Lisez les remarques en petits caractères dans le contrat et demandez des explications si tout n'est pas clair.

  7. Pensez au fait que vous devrez résilier votre hypothèque à taux fixe dans un délai imparti si vous souhaitez changer de banque. 

Retour à l'aperçu « en bref »